Partager

Les Rwandais ont commencé à élire leurs députés lundi, dans un scrutin qui devrait conforter l’hégémonie du Front patriotique rwandais (FPR) du président Paul Kagame, au pouvoir depuis la fin du génocide en 1994. Les 15.000 bureaux de vote répartis à travers le pays ont ouvert à 05H00 GMT sous un grand soleil. Ils devraient fermer à13H00 GMT. Quelque six millions de personnes sont appelées aux urnes, pour départager 410 candidats répartis sur quatre listes en plus d’une poignée de candidats indépendants. La campagne, marquée dans ses derniers jours par le décès de deux personnes dans l’explosion de grenades, a suscité peu d’intérêt. Mais une participation très élevée est attendue, les citoyens étant habituellement fortement incités à voter par les autorités locales.Lundi, 53 sièges seront attribués au suffrage universel direct – sur un total de 80 – dans un scrutin à la proportionnelle. Un minimum de 5% des voix est exigé pour entrer à la Chambre.Vingt-sept autres membres de la Chambre des députés — 24 femmes, deux représentants des jeunes et un des handicapés – seront ensuite élus au suffrage indirect par des collèges et conseils locaux et nationaux mardi et mercredi.Le FPR emmène une coalition comprenant quatre autres petits partis. En face, le Parti libéral (PL), le Parti social-démocrate (PSD) et le PS-Imberakuri tenteront de grappiller quelques sièges, avec des chances extrêmement limitées de remettre en cause l’hégémonie du parti du président Kagame, estiment les analystes. AFP.