Partager

La visite de Sa Majesté, le roi Mohamed VI, dans notre capitale, survenue dans le cadre de la prise de fonction du nouveau président élu, Ibrahim Boubacar Kéita, a servi de levier au renforcement de la coopération bilatérale entre le Maroc et le Mali. Aussi, son séjour (du 18 au 21septembre) chez nous s’est-il accompagné d’un appui aux programmes maliens de développement humain. A l’image de cet hôpital militaire de campagne à vocation multidisciplinaire appuyé par une aide médicale humanitaire d’urgence installé à Bamako.

La volonté allant dans le sens du renforcement de la coopération entre le Maroc et notre pays a été clairement indiquée lors du discours de Sa Majesté Mohamed VI, quand il déclare que «attaché à la coopération Sud-Sud, le Maroc ne ménagera aucun effort pour accompagner le Mali, pays frère et voisin dans les secteurs socio-économiques prioritaires».
Prenant la mesure des défis auxquels le Mali fait face dans la phase nouvelle de réconciliation et reconstruction nationales, le roi a cité : « une réconciliation apaisée entre tous les fils du Mali, la création d’un ministère en charge de la réconciliation nationale et du développement des régions du Nord, une reconstruction durable par la consolidation des institutions politiques, représentatives et sécuritaires.. ». Et Sa Majesté d’avertir que toute action coordonnée qui n’accordera pas l’importance requise à la dimension culturelle serait vouée à l’échec.

Avant de rassurer que le partenariat que le royaume entend offrir en faveur de la reconstruction matérielle et immatérielle du Mali s’inscrit pleinement dans cette philosophie : réparer les destructions matérielles, soigner les blessures symboliques par la réhabilitation des mausolées, remettre en état les manuscrits et leur préservation et redynamiser la vie socioculturelle.

Dans le cadre de la coopération Sud-Sud

Le Royaume du Maroc a installé à Bamako un hôpital militaire de campagne à vocation pluridisciplinaire appuyé par une aide médicale et humanitaire d’urgence.
La signature d’un protocole d’accord portant formation au Maroc de 500 Imams maliens. Cette formation prévue pour 2 ans sera consacrée essentiellement à l’étude du rite malékite et de la doctrine morale qui rejette toute forme d’excommunication.

Enfin, la coopération, a indiqué Mohamed VI, encouragera la communauté des affaires à s’impliquer davantage dans la promotion des échanges et des investissements entre le Mali et le Maroc, favorisant ainsi l’emploi, le transfert des compétences et des capitaux.

Coopération économique

Entre autres réalisations dans le domaine de la coopération économique entre le Mali et le Maroc, vient en bonne et due place Sotelma/Malitel. Le but était de redonner à l’opérateur historique des télécommunications au Mali son statut de fleuron économique du pays.
En effet, le Gouvernement du Mali a cédé, il y a trois ans, 51% du capital de la Sotelma, après un processus exemplaire, au Groupe Maroc Télécom.
Le volume des investissements consentis depuis sa création s’élève à 157 milliards de FCFA sur la période 2010-2012.

Ces trois dernières années ont permis à la Sotelma-Malitel de réaliser quelques performances. Ainsi, le parc mobile a augmenté de 634% par rapport à 2009 et le parc fixe a évolué de 50%. Pour Internet, la croissance est de 654% sur la même période. A cela il faut ajouter un record dans la reprise des parts de marché avec au moins 26 points de plus qu’en 2009. Ce qui témoigne de la fidélité des clients, la pertinence des offres et la confiance instaurée par la société sur le marché avec des offres adaptées, une volonté d’accompagner la politique générale du pays dans la vulgarisation des moyens de télécommunications et le rôle d’entreprise citoyenne que cultive Sotelma de par son statut d’opérateur historique. En tout cas, la Sotelma-Malitel ambitionne de poursuivre son programme d’investissement avec en priorité le lancement d’offres innovantes et une couverture réseau mobile encore plus large. Et le fixe sera au centre d’intérêt de la stratégie de l’entreprise pour apporter des services alternatifs aux clients à moindre coût et avec le meilleur confort de communication.

Depuis sa création, Sotelma Malitel a mené plusieurs actions citoyennes et économiques dans notre pays. Entre autres, la dotation de l’ORTRM en appareils informatiques en remplacement des ordinateurs saccagés lors du coup d’Etat du 22 mars 2012, un don de plusieurs tonnes de vivres et équipements divers au bénéfice des déplacés et, tout récemment, la remise de dons aux sinistrés des inondations. Sans toutefois oublier que Sotelma/Malitel participe activement chaque année au mois de la solidarité à travers des dons aux plus démunis et un appui substantiel à l’endroit du ministère du travail, des affaires sociales et humanitaires. Chaque année, Sotelma Malitel organise des jeux concours pour récompenser ses clients pendant le mois de Ramadan et à la faveur de la fête de Tabaski, et des promotions tout au long de l’année. Au grand bonheur de ses clients.

Pierre Fo’o Medjo

22 Septembre du 26 Septembre 2013