Partager

On trouvera ci-après le texte de la déclaration faite par la secrétaire d’Etat américaine, Mme Condoleezza Rice, à l’occasion de la diffusion, le 14 septembre 2007, du Rapport du département d’Etat sur la liberté religieuse dans le monde.

Déclaration de la secrétaire d’Etat, Mme Condoleezza Rice, à l’occasion de la diffusion du Rapport annuel du département d’Etat sur la liberté religieuse dans le monde.

Bonjour à tous.

J’ai remis aujourd’hui au Congrès le Neuvième Rapport annuel sur la liberté religieuse dans le monde. Nous espérons que ce rapport, qui paraît également sur le site d’Internet du département d’Etat, continuera d’être une ressource dont se serviront tous ceux qui, aux Etats-Unis et à l’étranger, partagent nos préoccupations en matière de liberté de religion.

Nous espérons aussi qu’il encouragera les personnes dont les épreuves y sont décrites et dont le droit de croire en une religion et de la pratiquer librement est dénié par leur gouvernement.

Il convient que cette semaine soit également un moment de confluence de deux grandes religions du monde. Partout dans le monde et ici aux Etats-Unis, les musulmans observent le mois du ramadan tandis que les juifs observent Rosh Hashana.

En perpétuant notre tradition de liberté religieuse et de respect du culte, les juifs et les musulmans des Etats-Unis renforcent la liberté et le pluralisme qui définissent la notion même de ce qu’est un Américain.

La liberté religieuse est profondément ancrée dans nos principes ainsi que dans l’histoire de notre pays, et c’est notre attachement foncier à ce droit universel qui nous incite à soutenir dans le monde tous ceux qui veulent jouir de ce droit à titre individuel et dans leur société.

La liberté de religion se situe, en outre, au coeur de nos efforts visant à combattre l’idéologie de la haine et de l’intolérance religieuse qui alimente le terrorisme mondial.

Lorsque nous pensons à la tragédie des attentats du 11 septembre 2001, nous sommes amenés à comprendre la véritable importance de ce rapport et à réaffirmer notre volonté résolue de contribuer à faire lumière sur tous les pays dont les citoyens subissent la censure officielle, des crimes de haine, la discrimination et des actes de violence en raison de leurs opinions et de leurs convictions.

Grâce au rapport de cette année, le département d’Etat contribue à faire avancer la vision qu’a le président Bush d’un monde où fleuriront la liberté et la paix.

Grâce à nos relations bilatérales, à nos travaux dans les instances internationales et à nos nombreuses discussions à ce sujet avec des gens à travers le monde, les Etats-Unis continueront à promouvoir la liberté de religion, à favoriser la tolérance et à construire un monde plus paisible pour les peuples de toute confession.

J’ai maintenant le plaisir de vous présenter l’ambassadeur Hanford, qui vous fournira des détails sur ce rapport.

Je vous remercie.

SOURCE/AMBASSADE DES ETATS-UNIS AU MALI

27 septembre 2007.