Partager

bejing1.jpg
« Le Mali participera bien sûr aux jeux Olympiques et je conduirai personnellement une importante délégation pour assister à la cérémonie d’ouverture« , avait-il indiqué lors de sa conférence de presse du 8 juin dernier, au moment où nombre de ses pairs laissaient encore planer le doute sur leur voyage de Chine. Mais presque tous se sont ravisés et la liste des chefs d’État qui seront présents à la cérémonie d’ouverture s’est considérablement allongée au fil des semaines.

A Beijing, Le président Touré va accompagner et encourager les athlètes maliens d’une part et d’autre part, marquer l’amitié et la fraternité qui existent entre nos deux pays.

« Le Mali ne va pas simplement à Pékin pour faire honneur à l’esprit des jeux prôné par le baron Pierre De Coubertin qui a dit que l’essentiel est de participer. Nous partons pour faire des résultats. Le Mali a des chances de médaille avec Daba Modibo Keita en taekwondo et l’Équipe nationale féminine de basket-ball qui est championne d’Afrique en titre« , avait souligné Amadou Toumani Touré avant de rappeler que la Chine est un partenaire stratégique pour le Mali.

Comme il l’avait donc annoncé, le chef de l’État a quitté Bamako hier soir à destination de la capitale chinoise où il participera avec son épouse à la cérémonie d’ouverture des Jeux Olympiques.

Cette cérémonie se déroulera vendredi au « Nid d’Oiseau« , le stade national de Pékin. Amadou Toumani Touré est accompagné d’une forte délégation de 45 personnes dont le ministre de la Jeunesse et des Sports, Hamane Niang, le président du Comité national olympique, Habib Sissoko et les athlètes eux-mêmes.

La presse nationale sera représentée 4 journalistes et 1 cameraman.

Durant son séjour d’une semaine en Chine (6 du 13 août), le président Touré aura un programme chargé et varié allant des manifestations sportives aux audiences avec de grandes personnalités dont le président chinois, Hu Jintao, à des rencontres avec le monde des affaires en passant par la visite qu’il effectuera au Village olympique et au Temple du Ciel.

Dès vendredi matin, soit 24 heures après son arrivée en Chine, le chef de l’État rencontrera son homologue chinois Hu Jintao lors d’un banquet qui sera organisé au Palais du peuple en l’honneur des invités de marque de la cérémonie d’ouverture des Jeux. Quelques heures plus tard, Amadou Toumani Touré et ses pairs assisteront à la cérémonie d’ouverture des Jeux qui durera 3 heures et qui sera suivie d’un feu d’artifice.

Samedi, le président de la République rencontrera le secrétaire général de l’Organisation internationale de la Francophonie, Abdou Diouf, en présence du ministre de la Jeunesse et des Sports, Hamane Niang ainsi que d’autres chefs d’État de la Francophonie.

Un deuxième banquet offert par l’hôte des Jeux est prévu en début de soirée qui sera précédé d’une rencontre entre le président chinois et les chefs d’État africains ainsi que le président de la Commission de l’Union africaine, Jean Ping.

Lundi le couple présidentiel assistera à la première sortie de l’Équipe nationale féminine de basket-ball qui en découdra avec celle du pays hôte, la Chine, au Palais olympique, avant de se frotter aux États-Unis et à l’Australie. Dans l’après-midi du même jour, le chef de l’État rencontrera les autres sportifs maliens au village olympique pour leur transmettre le message de soutien et d’encouragement de toute la nation.

Les deux dernières journées du séjour du chef de l’État en Chine seront placées sous le signe des affaires avec de nombreuses audiences prévues avec des opérateurs économiques locaux. Plus d’une dizaine de directeurs d’entreprises figurent sur la liste des personnalités qui doivent être reçues par le président de la République ou qui souhaitent le rencontrer pendant son séjour en Chine.

Avant son départ, le président de la République accordera également une audience au vice-président de l’Association des étudiants et stagiaires maliens à Beijing, Mohamed Camara, ainsi qu’à l’ancien ambassadeur de Chine au Mali, Liu Li, et au consul honoraire de notre pays à Macao, James S. I. Leong.

Il faut rappeler que le Mali s’alignera dans quatre disciplines aux J.O. de Pékin : le basket-ball féminin, la natation, le taekwondo et l’athlétisme. Champion du monde de taekwondo des plus de 80 kg, Daba Modibo Keïta représente une bonne chance de médaille pour notre pays qui n’a jamais réussi à se hisser sur un podium olympique.

Championne d’Afrique en titre, la sélection nationale féminine de basket-ball a également un bon coup à jouer à Pékin, mais la tâche des nôtres ne s’annonce pas facile face au pays hôte, la Chine, et à l’ogre américain.

Les athlètes, Kadiatou Camara dite « La » (vice-championne d’Afrique du 200 m) et Ibrahim Maïga (champion du Mali et recordman du 400m/haies) qui se sont qualifiés chacun aux J.O. tenteront de confirmer tout le bien qu’on pense d’eux, tandis que les deux nageurs, Mariame Pauline Keïta et Mohamed Coulibaly auront à coeur de profiter de leur confrontation avec l’élite mondiale pour s’aguerrir et préparer les futures échéances.

Envoyé spécial

S. B. TOUNKARA

06 Aout 2008