Partager

attasofara1.jpg
Au programmede de cette visite qui concerne des localités de trois régions (Mopti, Ségou et Sikasso) : l’inauguration de routes. Le chef de l’État était hier à Sofara (cercle de Djenné dans la Région de Mopti), Tominian et Djeli (cercle de San). Amadou Toumani Touré inaugurait les voies de raccordement de ces localités à la route nationale n°6, reliant Bamako à Gao, via Mopti.

A Sofara, première étape de cette série d’inaugurations, c’est une foule des grands jours qui est sortie pour assister à l’ouverture symbolique de la voie à la circulation. Cette localité fondée en 1893 est située à 63 km de Mopti et à 7,3 km de la RN6.

Cette route construite en 1932, a laissé Sofara à la marge, a expliqué le maire Alassane Guindo dans son discours de bienvenue au chef de l’État et sa délégation. L’édile l’a dit sans détours : les régimes antérieurs ne se sont jamais préoccupés du bitumage de la bretelle.

Pourtant, les populations de Sofara ont fait de la réalisation de cette route une priorité absolue. Il a fallu l’arrivée du président Touré au pouvoir pour que les choses bougent. Amadou Toumani Touré qui a passé une partie de son enfance dans la ville s’est personnellement impliquée pour que le rêve devienne une réalité, a ajouté le maire.

La voie qui vient d’être inaugurée fait partie d’un programme de raccordement au réseau de routes principales de certaines villes situées à des distances relativement peu importantes par rapport aux grandes voies de communication. Ce programme a été lancé à l’initiative du chef de l’État qui a demandé au gouvernement de prendre les contacts nécessaires pour réunir les financements nécessaires à son exécution.

C’est ainsi que la Banque islamique de développement (BID) a accordé un prêt d’environ 5,4 milliards de Fcfa comme contribution au financement des travaux de construction d’environ 37,5 km de routes bitumées. Celles-ci raccorderont les villes de Djeli, Tominian, Yorosso et Sofara au réseau de routes principales, a expliqué le ministre de l’Équipement et des Transports, Ahmed Diane Séméga.

L’exécution des travaux des 4 voies qui totalisent une longueur linéaire de 37,5 km a été confiée à l’entreprise chinoise Covec pour un montant de 5,8 milliards de Fcfa hors taxe avec un délai d’exécution de 6 mois. Le contrôle et la surveillance sont assurés par le bureau d’études malien SOCETEC/GIC pour un montant de 400 millions Fcfa.

A Sofara, la route réalisée est constituée d’une plate-forme de 10 mètres recevant une chaussée de 7 mètres revêtue en enduit superficiel mono couche, de 2223 mètres linéaires de caniveaux maçonnées en zone urbaines et de fossés maçonnés pour un drainage des eaux en rase campagne. Une place publique est aussi aménagée.

Le ministre Séméga a indiqué que durant la phase d’exécution, l’entreprise en charge du chantier a embauché en moyenne 30 personnes par mois, dont la rémunération globale est estimée à 12,5 millions Fcfa.

Dans son intervention, le président de la République, Amadou Toumani Touré, a donné des explications sur l »‘Initiative riz » engagée par le gouvernement, avant de se prononcer sur d’autres sujets nationaux (nous y reviendrons dans nos prochaines éditions).

Après Sofara, le chef de l’État a gagné Tominian pour inaugurer une autre voie de raccordement. Là aussi, la population était en liesse pour célébrer l’ouverture de cette infrastructure dont le premier coup de pioche avait été donné par le président Touré il y a juste un an.

De Tominian, la délégation présidentielle a mis le cap sur Djéli, localité située dans le cercle de San où a été inaugurée une autre voie de raccordement à la RN6.
Le périple du président Touré se poursuit aujourd’hui à Yorosso où il fera le même geste de coupure de ruban symbolique d’une route qui relie cette localité à l’axe Koutiala-Sikasso.

Amadou Toumani Touré ralliera ensuite Niono où il inaugurera la nouvelle route reliant Niono à Nara. Nous reviendrons sur ces différentes étapes du voyage présidentiel dans nos prochaines parutions.


Envoyés spéciaux

A. O. DIALLO

O. DIOP

13 Mai 2008