Partager

Une rencontre porteuse d’espoir au nord du Niger. Le président du Niger, Mamadou Tandja, a rencontré les représentants de trois mouvements de la rébellion du Nord-Niger, en provenance de Tripoli. C’est en effet sous les auspices du régime libyen que le dialogue s’est amorcé entre le gouvernement nigérien et la rébellion. A l’issue de la réunion, tant le chef de l’Etat que les délégués des mouvements touaregs ont exprimé leur satisfaction. Mamadou Tandja a invité ses interlocuteurs rebelles à l’accompagner lundi à l’inauguration de la mine d’uranium d’Imouraren. C’est cette cérémonie qui motivait officiellement le déplacement dans le nord du pays du président Tandja. Les trois fronts armés, MNJ, FFR et FPN sont représentés. La rencontre tant attendue avec le président de la République, s’est tenue à huis clos, quelques heures plus tard, à la résidence du gouverneur. Au bout d’1 d’entretien, le président de la République, Tandja Mamadou est sorti pour répondre aux questions des nombreux journalistes qui attendaient. « C’est une satisfaction totale d’avoir aujourd’hui rencontré les enfants, nos enfants nigériens, qui depuis trois ans ont pris les armes. » (Rfi)