Partager

Le président burundais Pierre Nkurunziza a révisé pour la 3ème fois un décret créant une Commission électorale nationale indépendante (Ceni) en vue du scrutin de 2010, répondant à une demande de son opposition, selon le texte du décret obtenu par l’AFP. Les 2 premiers décrets, signés en juin et décembre 2008, avaient provoqué un tollé et été rejetés par l’opposition qui les accusaient de mettre en place une Ceni aux ordres de l’exécutif. Le texte initial donnait ainsi au chef de l’État la possibilité de démettre un membre « accusé de tout acte de nature à perturber les élections ». « Nous sommes satisfaits car le président a tenu compte de nos propositions en signant le nouveau décret portant création, organisation et fonctionnement de la Ceni », a déclaré mardi Frédéric Banvuginyunvira, vice-président du Frodebu, principal parti d’opposition.