Partager

Le vendredi 26 mars 2021 a marqué le 30ème  anniversaire de l’avènement de la démocratie au Mali. A cet effet, le président de la Transition Bah N’Daw a perpétré la tradition à travers le dépôt de gerbe de fleurs pour rendre hommage aux victimes de cette démocratie au monument des Martyrs. C’était devant le vice-président de la Transition Assimi Goïta, le Premier Ministre Moctar Ouane, le président du Conseil National de Transition (CNT) Malick Diaw, des membres du gouvernement des diplomates accrédités au Mali et des acteurs du mouvement démocratique. 

C’est la date du 26 mars 1991 qui symbolise l’instauration de la démocratie malienne après le renversement du pouvoir du Général Moussa Traoré par le Lieutenant-colonel Amadou Toumani Touré.

Pour symboliser cet évènement historique de la démocratie, un monument a été érigé à l’hommage des martyrs de cette lutte. A chaque date commémorative de cet avènement, le chef de l’Etat dépose une gerbe de fleurs.

Et ce vendredi 26 mars, le président de la Transition Bah N’Daw a respecté cette tradition en rendant hommage à ces martyrs de la démocratie en cette période exceptionnelle que notre Patrie traverse.

Arrivé au monument des Martyrs tout de blanc vêtu, le président N’Daw a salué le Vice-président, le Chef du gouvernement ainsi que les autres officiels et les personnalités présentes. Ensuite il a rendu hommage aux soldats de la démocratie malienne en déposant la gerbe de fleurs au pied dudit monument.

A cette occasion, le président de la Transition dans son adresse a fait savoir que c’est un devoir pour lui en ce jour, vendredi 26 Mars 2021, qui marque le 30ème anniversaire du début de l’ère démocratique dans notre pays, de rendre hommage à tous ceux qui ont payé de leur vie, pour qu’aujourd’hui soit. Il dira que nous devons commémorer à sa juste valeur et nous montrer digne du sacrifice ultime de tous ceux et de toutes celles qui nous ont quittés en mars 1991, nos martyrs.

« Au-delà de la célébration classique de la journée, c’est l’occasion pour nous de faire le bilan, une rétrospection de soi, une projection pour un Mali meilleur. Un Mali meilleur qui prospèrera dans un Etat de droit dont les principes fondamentaux consolident la Démocratie. Une démocratie chèrement payée certes, mais une démocratie dont il faut user à bon escient, une démocratie constructive » a-t-il passé comme message.

Pour lui, nous avons des valeurs ancestrales, qui ont magnifié et qui continuent de magnifier notre chère Patrie.  Qu’il nous revient de valoriser davantage ces valeurs à travers notre comportement de tous les jours. Ce qui est acquis doit le rester et ce qui ne l’est pas doit l’être si cela est dans l’intérêt de notre pays.

D’où son appelle à l’union sacrée autour de l’essentiel, la recherche de la paix et de la stabilité, et autour de nos Forces de Défense et de Sécurité, nos FAMAs, qui se battent vaillamment au quotidien, dans un contexte difficile.

Concernant la recrudescence malheureuse des cas de la Covid-19 dans notre pays, le président N’Daw n’a cessé de rappeler à toutes les occasions, qu’il est impératif de respecter scrupuleusement les mesures barrières pour contrer cette pandémie. « Je ne saurais terminer mon propos sans rendre une nouvelle fois hommage à l’ensemble de nos soldats de la Démocratie que nous honorons en ce jour »a-t-il déclaré en guise de conclusion.

Par Mariam SISSOKO

Source: Le Sursaut