Partager

Le président guinéen, Lansana Conté, celui même qui aimait se décrire comme « un paysan-soldat, venu à la politique par accident » est décédé lundi soir des suites d’une grave maladie. Les hauts responsables du pays se sont rassemblés dans la nuit, à Conakry, pour évoquer la succession de l’ex-chef d’Etat. Le président de l’Assemblée nationale, Aboubacar Somparé, assure la gestion des affaires du pays, comme prévu par la constitution. Le Premier ministre a décrété un deuil national de quarante jours. La mort du président guinéen a été annoncée par le président de l’Assemblée nationale, Aboubacar Somparé, sur la télévision d’Etat guinéenne. « Nous avons le regret d’annoncer au peuple de Guinée le décès du général Lansana Conté des suites d’une longue maladie, à 18h45 » a-t-il déclaré. Le Premier ministre, Ahmed Tidiane Souaré, a ensuite confirmé la nouvelle à la télévision, puis le chef d’état-major. Aboubacar Somparé a demandé officiellement au président de la Cour suprême de constater la vacance du pouvoir et de faire appliquer la constitution. (Rfi)