Partager

De retour de Mandé où il a sejourné, notre reporter ne pouvait passer sous silence les qualités de battante d’une femme qui doit sa renommée et sa fortune à son engagement aux côtés du couple présidentiel.

En effet depuis 2002, Mme Sanougué Haïdara se bat comme un beau diable pour soutenir les actions du président ATT. Cet engagement lui a d’ailleurs valu la colère de beaucoup de ses compatriotes qui voulaient la voir dans leur camp pour la conquête du Mandé.

Originaire de Kangaba (Kaba), elle est connue pour ses largesses, sa générosité et son implication forte dans les cérémonies sociales au village aussi bien qu’à Bamako.

Un habitant de Kaba témoigne : «Le couple présidentiel n’a pas été ingrat à son égard. ATT et sa femme donnent beaucoup d’argent à notre sœur. Et c’est avec cet argent qu’elle nous aide.» Un autre renchérit : «Elle est aujourd’hui un lien entre ATT et nous.»

Militante de première heure de la cause ATT, Mme Sanougué Haïdara, malgré ses occupations familiales, a bravé le froid, la pluie et autres intempéries pour parcourir son terroir afin de porter le message du président ATT. Cette détermination lui a valu le surnom de la «guerrière.»

Les populations de Kaba pensent qu’elle ne récolte que le fruit de son engagement politique du côté de ATT. Pour celles- ci, Mme Sanougué roule carrosse grâce au couple présidentiel.

«Nous avons vu la 4×4 que ATT l’a offerte lors du premier coup de pioche du bitumage de notre route. Ainsi que la grosse Mercedes que Sanougué avait mis à la disposition de ses amis.», fulminait un groupe de femmes.

«ATT vient de renouveler son parc automobile», disait un étudiant qui venait de rentrer de Bamako.
«Ses villas à l’ACI ainsi que ses magasins ne comptent pas», apprend-on au Mandé.

Avec Lobbo, l’épouse du président, le courant passe bien. Elle l’accompagne chaque fois qu’elle se déplace aussi bien à l’intérieur du pays qu’à l’extérieur.
«Ces voyages avec l’épouse de ATT lui ont permis de faire fortune dans le commerce», martelait un opérateur économique.

Vraiment, elle doit tout au couple.


Safounè Koumba

30 Juin 2008