Partager

Le président du haut conseil des Maliens de l’extérieur (HCME), Habib Sylla, dit avoir offert plusieurs billets de milliers d’euros à Sanogo et à sa bande de l’ex gente militaire de Kati. C’est la révélation qu’il a faite lors de la conférence de presse qu’il a animée avec le ministre des Maliens de l’extérieur, Abdramane Sylla, après le forum de la diaspora que le HCME a tenu à Bamako.

Après la crise que le Mali a connue en 2012 et la défaite de notre armée dans le nord du pays, plusieurs bonnes volontés se sont organisées pour venir en aide à notre grande muette. Des initiatives individuelles et collectives se sont multipliées pour appuyer nos FAMA. C’est dans ce cadre que le président du HCME, Habib Sylla, le richissime homme d’affaires, après sa contribution officielle de 100 millions de francs, a, révélé à la presse, avoir fait d’autres gestes en espèces sonnantes et trébuchantes à l’endroit de l’ex junte militaire.

«En 2012, pendant que d’autres fuyaient le Mali, je suis venu et monté voir les militaires à Kati. Je leur ai offert des milliers de billets d’euros, parce que je croyais que Sanogo était au sérieux, quant il m’a dit qu’ils n’ont pas d’armes», a déclaré le président du HCME.

Auparavant, dans ses propos liminaires, Habib Sylla avait remercié les autorités maliennes pour la bonne tenue du forum des femmes de la diaspora malienne. Selon lui, si cette rencontre a été une réussite, c’est grâce à l’implication de la première dame qui a été à leur côté tout au long du forum. Il a également rendu hommage au Président de la République pour avoir modifié son agenda afin de recevoir en audience la délégation du HCME. Selon Habib Sylla, ce geste du Chef de l’Etat est le témoignage de la considération qu’IBK a envers sa diaspora.

Pour sa part, le ministre des Maliens de l’extérieur a souligné que ce forum n’est pas un forum de plus. «Il devrait être tenu», a-t-il déclaré en expliquant l’importance des thèmes abordés lors de cette rencontre, à savoir, la migration et le processus de paix dans notre pays.

Cette rencontre avec les journalistes a également été mis à profit par le premier responsable du HCME pour faire des clarifications concernant le fonctionnement de son organisation. Habib Sylla a salué le bon climat qui existe aujourd’hui au sein du Haut conseil des Maliens de l’extérieur. Selon lui, ce qui n’était pas le cas au moment de son élection à sa tête. Il a indiqué qu’il y avait des divisions dans plusieurs conseils de base des Maliens de l’extérieur. Cette époque semble aujourd’hui lointaine au regard du consensus qui a prévalu à la récente réélection d’Habib Sylla.

Le ministre des Maliens de l’extérieur a aussi saisi cette occasion pour faire des clarifications après la création du Conseil supérieur de la diaspora malienne (CSDM). Abdramane Sylla a précisé que le HCME est l’interlocuteur privilégié de son département. Selon lui, il tire sa légitimité de la conférence nationale de 1991 qui a autorisé la création de cette association pour rassembler les Maliens de la diaspora. Le ministre Sylla a indiqué qu’au fil des ans, à travers ses activités, le HCME a été reconnu d’utilité publique.

Qu’à cela ne tienne, le président de l’organisation de la diaspora malienne s’est dit prêt à collaborer avec le CSDM pour aider nos compatriotes de l’extérieur.

Youssouf Diallo
Du 11 Août 2016