Partager

« Je suis déçu, peiné de voir que certaines personnes posent certains actes et s’engagent dans des voies douteuses. Parmi les responsables du FDR, il y en a qui ont un bon parcours. Ils ont mené un combat démocratique, permanent, quotidien. Des gens de cette qualité là, les vrais démocrates ne peuvent pas continuer leur combat dans la rue. Il faut bannir la violence de la politique. Le scrutin du 29 avril a été bien organisé. Il n’est pas souhaitable qu’il soit repris « . C’est en ces termes que le président de l’ADP, Dioncounda Traoré s’est exprimé, hier jeudi 3 mai, au cours d’une conférence de presse qu’il a animée au siège de ce regroupement à l’Hippodrome.

Cette rencontre avec la presse s’est déroulée en deux phases. La première a porté sur la lecture de la déclaration liminaire et l’analyse des résultats du scrutin du 29 avril. C’est au Dr Aliou Badra Macalou de l’US-RDA qu’il est revenu de faire cet exercice.

« Le peuple malien a voté le 29 avril dans la sérénité et la discipline. Le verdict des urnes est sans appel: Amadou Toumani Touré est plébiscité. L’Alliance pour la Démocratie et le Progrès (ADP), regroupement des 43 partis politiques, qui soutiennent l’action et la candidature du président Amadou Toumani Touré, exprime son entière satisfaction et tient à remercier les Maliennes et les Maliens pour le comportement de dignité observé tout au long du scrutin présidentiel et pour leur confiance renouvelée à son candidat pour un nouveau bail de 5 ans.

L’ADP enregistre avec fierté les conclusions des différents observateurs ( CEDEAO, Francophonie, ONG), qui toutes saluent la transparence, la sincérité et la crédibilité du scrutin
 » a déclaré le Dr Macalou.

Selon lui, l’ADP a conduit avec humilité et en toute responsabilité la campagne du président sortant et elle a atteint son premier objectif, la  » réélection de ATT dont elle assume l’action à la tête de notre pays. Elle fait face d’ores et déjà au second défi à relever, celui de constituer une majorité parlementaire susceptible de soutenir l’action gouvernementale en conduisant sa participation effective à la gestion du pouvoir « .

Le secrétaire général de l’US-RDA a laissé entendre que sans triomphalisme aucun,  » l’ADP en appelle à tous les concurrents de son candidat, qui sont nos frères, qui ont pour certains tant sacrifié pour l’avènement de la démocratie dans notre pays, pour un sursaut, qui permette de transcender les amertumes d’une défaite et de s’atteler à contribuer à l’approfondissement du processus démocratique tant salué de notre pays. L’ADP assumera sa part de mission « .

S’agissant de l’analyse des résultats de l’élection présidentielle, Dr Macalou dira que le candidat de l’ADP a gagné dans toutes les circonscriptions du pays et dans les juridictions maliennes à l’étranger.

« Dans l’ensemble, il apparaît que les candidats du FDR n’occupent aucune position dominante qui pourrait justifier leur prétention à aller à un 2ème tour, encore moins gagner cette élection présidentielle » a conclu l’orateur.

La deuxième phase de cette conférence de presse a permis aux journalistes de poser des questions.
 » Je suis déçu, peiné de voir que certaines personnes posent certains actes et s’engagent dans des voies douteuses. Parmi les responsables du FDR, il y en a qui ont un bon parcours. Ils ont mené un combat démocratique, permanent, quotidien. Des gens de cette qualité là, les vrais démocrates ne peuvent pas continuer leur combat dans la rue. Il faut bannir la violence de la politique. Le scrutin du 29 avril a été bien organisé. Il n’est pas souhaitable qu’il soit repris « .

C’est en ces termes que le président de l’ADP, Dioncounda Traoré, a répondu à la question de savoir s’il est favorable à la reprise du vote.

Dioncounda Traoré s’est montré très conciliant à travers un vibrant plaidoyer pour la paix et le respect des valeurs démocratiques.

Chahana TAKIOU

04 mai 2007.