Partager

Le président soudanais Omar el-Béchir, vainqueur des élections d’avril, a promis jeudi lors de son investiture de travailler au maintien de l’unité de son pays et de lancer un dialogue avec les capitales occidentales.
« Nous nous sommes engagés (…) à organiser le référendum dans le sud à la date prévue. C’est un engagement que nous ne renieront pas », a déclaré M. Béchir lors de son discours devant le Parlement.Six chefs d’ États africains ont assisté au discours d’investiture, tandis quela participation occidentale était beaucoup plus discrète, le président soudanais faisant toujours l’objet d’un mandat d’arrêt de la CPI pour crimes de guerre et crimes contre l’humanité au Darfour.Isolé sur la scène internationale, le président soudanais a également fait part de son intention d’ouvrir un nouveau chapitre dans ses relations avec les capitales occidentales.« Je m’efforcerai personnellement de construire un dialogue, un dialogue objectif avec les pays occidentaux pour apaiser l’atmosphère », a-t-il dit. AFP.