Partager

Après 21 mois à la tête du gouvernement de la République démocratique du Congo, le P.M Antoine Gizenga, 83 ans, a annoncé jeudi sa démission, dans un message télévisé, évoquant le poids de l’âge. Une démission qui était réclamée depuis plusieurs mois notamment par l’opposition et des organisations de la société civile qui l’accusaient d' »immobilisme« . Cet ancien opposant de longue date, leader charismatique du Parti lumumbiste unifié, avait été nommé à la tête du gouvernement fin décembre 2006. Auparavant, il avait été l’ancien bras droit du tout premier chef de gouvernement du Congo indépendant, Patrice Lumumba: il avait occupé le poste de vice-premier ministre en 1960, avant de prendre le chemin de l’exil à la suite de l’éviction du Premier ministre Lumumba. Il est revenu aux affaires 46 ans après, à la faveur de l’élection à la présidence de Joseph Kabila en 2006, pour « promouvoir« , a-t-il expliqué jeudi, « la paix, renforcer l’unité nationale et instaurer la bonne gouvernance dans un élan de redressement politique, économique et social de la Nation » qui sort d’une dizaine d’années de guerres.(AFP)