Partager

Le premier Ministre Diango Cissoko a visité hier 18 juillet 2013, les organes de gestion des élections : le ministère de l’Administration territoriale, de la décentralisation et de l’aménagement du territoire (Matdat), la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), le Comité national d’égal accès aux médias d’Etat, et la Délégation générale aux élections (Dge). Malgré les insuffisances constatées ça et là dans l’élaboration du fichier biométrique par la Délégation générale aux élections (DGE), comme le faible niveau d’inscription des électeurs de l’étranger, l’inscription des électeurs dans les localités indéterminées, des erreurs de saisie sur les lieux de naissance et de résidence et anomalies sur le genre, omission de certains électeurs enrôlés, le Premier ministre Diango Cissoko a confirmé que le Mali votera le 28 juillet.

Le premier Ministre Diango Cissoko, accompagné du Ministre de la Communication porte parole du gouvernement, Manga Dembélé, les membres de son cabinet, a effectué le 18 juillet 2013, une visite au Ministère de l’Administration territoriale, de la décentralisation et de l’aménagement du territoire (Matad), à la Commission électorale nationale indépendante (Ceni), au Comité national d’égal accès aux médias d’état, et à la Délégation général aux élections (Dge). Après cette visite, le PM a confirmé que le Mali votera le 28 juillet. «Le Mali est fin prêt pour aller à l’élection présidentielle le 28 juillet 2013. Le vote se déroulera tant à Kidal que sur l’ensemble du territoire national. Le gouvernement et l’ensemble des structures impliquées dans l’organisation des élections feront tout pour qu’elle soit crédible, transparente, juste», a-t-il déclaré avec satisfaction aux termes de sa visite.

Cela malgré les insuffisances constatées ça et là dans l’élaboration du fichier biométrique par la Délégation générale aux élections (DGE), comme le faible niveau d’inscription des électeurs de l’étranger, l’inscription des électeurs dans les localités indéterminées, des erreurs de saisie sur les lieux de naissance et de résidence et anomalies sur le genre, omission de certains électeurs enrôlés. Le Ministre de l’administration territoriale, le colonel Moussa Sinko Coulibaly, a fait visiter à son hôte du jour, la salle d’écoute, d’orientation et de conseil mise en place par le département pour que les uns et les autres puissent appeler afin de s’informer sur les problèmes auxquels ils sont confrontés par rapport à l’attribution des cartes Nina, des lieux de vote, etc., pour qu’ils soient orientés. Dans ce centre se trouvent trois numéros verts qui peuvent permettre à une trentaine de personnes d’appeler en même temps. Il s’agit de : 80.00.11.37 ; 80.00.11.38 ; 80.00.11.39. Une stratégie saluée par le PM.

La Ceni sera prête pour le 28 juillet

A la Ceni, le PM a constaté le déplacement de la plupart des membres sur le terrain. «C’est le signe que le processus est en marche et que les choses se déroulent bien », a-t-il déclaré au président de la Ceni, Mamadou Diamoutani. Ce dernier a rassuré le PM que la Ceni sera prête le 28 juillet pour jouer pleinement sa partition dans le processus électoral. La collaboration de la Ceni et les candidats, a-t-il dit, se passe bien. De même que les travaux d’attribution des accréditations des observateurs internationaux (près de 500) et la formation des délégués qui seront déployés les 26 et 27 juillet prochain sur l’ensemble du territoire national. De là, le PM s’est rendu au Comité national d’égale accès aux médias d’Etat pour féliciter son président, Abdoulaye Sidibé et son équipe pour l’effort qu’ils sont entrain de fournir pour que les candidats puissent bien passer leur message de campagne au peuple.

6.829.696 électeurs potentiels en 2013

A la Dge, le Délégué général aux élections, le Général Siaka Sangaré, a révélé que la synthèse des opérations d’établissement des listes électorales (radiations, validations, transferts), a donné au finish 6.829.696 électeurs repartis entre 21.023 bureaux de vote et 13.075 centres de vote. A Kidal le nombre d’électeurs est de 35.095 votants après les opérations de transfert, radiation et de validation. Concernant les réfugiés maliens, en Mauritanie on dénombre un peu plus de 8000 électeurs, le Burkina Faso (827 électeurs), le Niger (858 électeurs).

«Le fichier électoral est conforme aux standards internationaux. Malgré l’absence des électeurs de 18 ans et quelques électeurs enrôlés. On a mis tout en œuvre pour préserver la légalité. L’impression du fichier va bientôt prendre fin et il sera affiché à temps sur le net, les centres de votes», a conclu Siaka Sangaré. A la fin de la visite, le Premier ministre s’est voulu rassurant : «je suis venu voir, constaté avec vous le chemin parcouru. Je pars d’ici avec le sentiment qu’on ne s’est pas trompé en fixant la date du premier tour de l’élection présidentielle au 28 juillet prochain. Vous êtes les principaux acteurs de l’organisation du processus. J’ai la preuve aujourd’hui que chacun à joué son rôle. Je pense que tout est fin prêt pour organiser les élections crédibles, justes, transparentes. Ce qui est important pour le Mali», a conclu le Premier ministre.

Hadama B. Fofana

Le Républicain du 19 Juillet 2013