Partager

Le célèbre musée du Caire expose pour la première fois à partir de jeudi le plus vieux texte écrit sur du papyrus jamais retrouvé, datant de l’ère du pharaon Khéops, qui régna sur l’Égypte antique il y a plus de 4.500 ans. Ce manuscrit rare a été découvert avec d’autres papyrus en 2013 par une équipe d’archéologues français et égyptiens dans la région de Wadi El-Jarf, au sud-est du Caire, sur les rives de la mer Rouge. Il évoque notamment la construction de la grande pyramide de Guizeh, à l’ouest du Caire. Il sera exposé deux semaines au musée du Caire, où sont préservées les plus belles pièces du trésor pharaonique de l’Egypte.« Il montre que les ouvriers ont participé à la construction de la Grande pyramide » de Khéops à Guizeh.La pyramide est considérée comme l’une des sept merveilles du monde de l’Antiquité, construite il y a plus de 4.500 ans. Ce papyrus « rapporte le quotidien et le mode de vie des ouvriers du port (de Wadi El-Jarf) », selon un communiqué du ministère des Antiquités. Avant la découverte du papyrus, peu de détails étaient disponibles sur la longueur du règne du célèbre pharaon de la IVe dynastie. Le papyrus rapporte notamment « le travail de son équipe qui transporte des blocs de calcaire des carrières de Torah, sur la rive est du Nil, vers la pyramide de Khéops sur le plateau de Guizeh », d’après la même source. AFP.