Partager

Les funérailles nationales du général-président Lansana Conté se dérouleront ce vendredi à Conakry, alors que les militaires, dirigés par le capitaine Moussa Camara, confortent leur toute-puissance, après le ralliement du Premier ministre et du gouvernement. Quand le cortège funèbre quittera le camp Samory Touré aujourd’hui en début de matinée, quand les Guinéens conduiront le corps de Lansana Conté jusqu’au Palais du Peuple, au stade, et à la mosquée Fayçal, la Guinée tournera une page importante de son histoire. 24 ans de pouvoir qui n’ont pas permis le développement du pays. Le vieux paysan soldat n’est pourtant pas seul en cause. Des analystes guinéens expliquent que différents groupes avaient fini par se constituer autour du président malade et à s’accaparer la réalité du pouvoir. En proclamant la dissolution des institutions et en prenant le contrôle du pays dès mardi matin, le CNDD, le Conseil national pour la démocratie et le développement, a fait naître dans la population l’espoir d’un changement. L’espoir d’une fin de ce « système Conté », qui permettait à quelques-uns de s’enrichir. (Rfi)