Partager

Le parti CODEM dans ce communiqué ci-dessous, condamne avec fermeté le coup de force perpétré par les militaires de Kati et exige la libération et la remise dans leurs fonctions immédiatement et sans condition des dirigeants de la Transition.

C’est avec consternation et stupéfaction que le Parti Convergence pour le Développement du Mali (CODEM) a appris l’arrestation du Président de la Transition et du Premier Ministre hier lundi 24 mai 2021 suite à la mise en place du gouvernement.

Le Comité Exécutif du Parti réuni ce jour, mardi 25 mai 2021, après analyse de la situation, condamne cet acte avec fermeté, exige leur libération et leur remise dans leurs fonctions immédiatement et sans condition.

La Codem assimile cette situation à une séquestration inacceptable dans une démocratie et dans un Etat de droit.

La Codem tient à rappeler qu’elle ne s’associera à aucune compromission sur le dos du peuple et au détriment du délai imparti à la transition.

Par ailleurs, la Codem se réserve le droit d’entreprendre toutes les actions légales en vue de sauver la patrie en danger.

La Codem lance un appel aux forces vives du pays (partis politiques, société civile ; syndicats, leaders religieux…), ainsi que tous les démocrates et patriotes sincères et convaincus) à se mobiliser et s’opposer à cette mésaventure.

Bamako, le 25 Mai 2021
P/ Le Comité Exécutif
Le Président
Housseini Amion GUINDO

Source: Maliweb.net