Partager

Un nouveau Centre culturel verra le jour dans cinq mois à Ouolofobougou Bolibana

Les attentes de la jeunesse de la Commune III du district de Bamako seront comblées, dans quelques mois seulement, avec la construction d’un nouveau centre culturel à Ouolofobougou Bolibana.

Ce joyau, dont la première pierre a été posée, le vendredi 11 juillet, par Adama Sangaré (Maire du District) et Abdel Kader Sidibé (Maire de la Commune III) est le fruit de l’excellent partenariat entre la Mairie de la Commune III et l’Association achéroise pour la solidarité internationale (AASI).

La Mairie de la commune III semble être l’une des communes les mieux organisées du district Bamako voire du Mali. En témoignent les différentes actions menées par l’équipe de l’actuel Maire, Abdel Kader Sidibé. Des actions, qui vont en droite ligne du développement de la commune ainsi que du bien-être des populations.

Cela a été rendu possible grâce aux différents partenaires au développement de la commune parmi lesquels figure en bonne place l’Association Achéroise pour la Solidarité Internationale (AASI).

Le partenariat entre cette association et la mairie de la Commune III date d’une dizaine d’années. Cela, grâce à un citoyen de ladite commune du nom de Bassy Diarra. Ce dernier a préféré démissionner de son poste de Conseiller de la Mairie d’Achère pour que ce partenariat puisse connaître le succès qu’il a aujourd’hui. L’AASI a réalisé plusieurs actions visant l’amélioration du cadre de vie des populations de la Commune III.

La visite de 15 jeunes achérois à Bamako au mois de février 2004 suivie de celle de 15 jeunes de la commune accueillis dans les familles d’accueil en avril 2005 n’a fait que renforcer le partenariat. L’aménagement d’une bibliothèque dans une école; la confection de poubelles pour les populations, la remise de deux bennes sont autant de réalisations de l’AASI en direction de la mairie de la Commune III.

Le chef du quartier de Ouolofobougou Bolibana était heureux de voir le démarrage des travaux de construction de ce Centre culturel, qui sera construit en lieu et place de l’ancien bar restaurant dénommé « Balafon« . Pour Bassy Diarra, citoyen de la commune III, le développement d’une commune passe obligatoirement par la promotion et l’épanouissement de la jeunesse.

Voilà, pourquoi l’Association Achéroise pour la Solidarité Internationale a voulu doter la commune III d’un Centre culturel.

Le maire Abdel Kader Sidibé est convaincu que ce centre culturel comblera les attentes pour la jeunesse de la commune. En plus du volet création d’emplois, il sera d’un apport précieux dans l’épanouissement de la jeunesse à travers diverses activités. « Je profite pour remercier ceux qui, pendant près d’une décennie, ont œuvré à ce que le partenariat entre l’AASI et la mairie de la Commune III soit aujourd’hui.

Je veux citer M. Bassy Diarra et Mme Géraldine Poisson et à travers eux tous les membres et sympathisants de l’AASI. Je m’empresserai de prendre un engagement, celui d’entretenir et d’exploiter à bon escient le futur joyau » a dit Abdel Kader Sidibé.

D’après les explications du chef de « Dabo entreprise », Younoussa Dabo, qui a la lourde la tâche de bâtir ce chantier, il est prévu un bâtiment à l’étage. Lequel comprend : une salle informatique, une salle polyvalente, une salle de conférence, une suite et deux chambres …. Une annexe composée de deux autres salles est prévue dans le futur. Le coût global des travaux est estimé à plus de 50 millions de FCFA. Si tout se passe bien, la durée des travaux ne dépassera pas cinq ou six mois.

Alou B HAIDARA

16 Juillet 2008