Partager

Benoît XVI a quitté l’Angola lundi, au terme d’un voyage pastoral d’une semaine en Afrique, en appelant les dirigeants politiques à placer les « aspirations des populations les plus démunies » avant leurs intérêts personnels. L’avion du souverain pontife, qui a effectué sa première visite sur ce continent, s’est envolé pour le Vatican peu après 09H30 GMT. Dans un message d’adieu, devant le président angolais José Eduardo dos Santos, le pape a souhaité que les leaders politiques se préoccupent « du bien commun » et non de leur propre intérêt. « Qu’il me soit permis de faire ici un appel final. Je voudrais demander que la réalisation légitime des aspirations fondamentales des populations les plus démunies constitue la préoccupation principale de ceux qui assument les charges publiques », a-t-il dit. « Notre cœur ne peut être tranquille tant que des frères souffrent à cause du manque de nourriture, de travail, de maison ou d’autres biens primordiaux« , a-t-il ajouté. 7 ans après la fin d’une longue guerre civile (1975-2002), 2/3 des Angolais vivent toujours en dessous du seuil de pauvreté, malgré les immenses richesses pétrolières de leur pays.(Afp)