Partager

Mme Aminata Touré, nommée dimanche Premier ministre du Sénégal, s’attelait lundi à la formation de son gouvernement. Mme Touré, 50 ans, a commencé à recevoir les potentiels membres de sa future équipe au Building administratif, abritant son ancien département – le ministère de la Justice – mais aussi les services du Premier ministre. Elle remplace Abdoul Mbaye, 60 ans. Cet ex-banquier, était en poste depuis avril 2012, a été remercié sans explication officielle par le président Macky Sall, en même temps que son gouvernement comptant des ministres célèbres comme le chanteur Youssou Ndour (Tourisme) et l’écologiste Haïdar El Ali (Environnement). Macky Sall a été élu en mars 2012. Pour beaucoup de Sénégalais, en 17 mois, le gouvernement d’Abdoul Mbaye n’a pas su répondre aux demandes sociales de plus en plus importantes dans ce pays de 13 millions d’habitants en proie à des difficultés économiques, où le coût de la vie augmente, dans un contexte international de crise économique. Au regard de la situation du Sénégal, « M. Mbaye aurait dû partir (de son poste) depuis belle lurette. (…) Le pays est dans la morosité depuis plus d’un an. Le président était obligé de changer de politique, et pour changer de politique, il faut changer les hommes », a dit à l’AFP Abdoulaye Bamba Diallo, éditorialiste et politologue, pour qui « parler d’état de grâce ici est illusoire. (…) La réalité économique s’impose à tout le monde ». AFP