Partager

C’est l’ancien ministre de l’Agriculture, Seydou Traoré, issu des partis de la majorité qui a été élu à la présidence de la commission. Les postes de 2è vice-président, de 1er questeur, de 2è rapporteur général, la direction de la sous commission communication et campagne électorale, celle de la supervision et du déroulement du vote reviennent aussi à la majorité. Les postes de 3è vice-président, de 2è questeur et la direction de la sous commission vote ont été attribués aux partis de l’opposition.

Les autres postes ont été repartis entre les représentants des confessions religieuses, du Syndicat autonome de la magistrature, du Conseil de l’ordre des avocats, des associations de défense des droits de l’homme et de la coordination des associations et organisations féminines.

jpg_1-2.jpgSeydou Traoré, président

Né le 14 janvier 1956 à Ségou, Seydou Traoré fait ses études primaires à Mopti et Bamako. Après avoir eu son bac au lycée de Badalabougou, il poursuit ses études supérieures à l’université catholique de Louvain en Belgique et à l’ENAP (Québec-Canada). L’ancien ministre de l’Agriculture est ingénieur agronome et des sciences du sol. Il est aussi titulaire d’un certificat en management. Il était consultant en développement rural et environnement avant sa nomination à la CENI. Marié, Seydou Traoré aime le jeu d’échecs, le football, la musique.


jpg_0.jpgBoubacar Théodore Diop, 1er vice-président

Économiste de son état, Boubacar Diop est né le 30 septembre 1952. Après des études primaires à l’école de la mission catholique de Ségou, il poursuit ses études au lycée Prosper Kamara de Bamako et à l’École des hautes études pratiques à Abidjan où il obtient son diplôme en économie. Il occupe successivement les fonctions de président de l’AMDH et président du Conseil régional de la société civile de Ségou, responsable des magasins de la Pharmacie populaire du Mali. Il est membre du comité exécutif de la Femafoot et président de la ligue régionale de football de Ségou. Boubacar Théodore Diop est directeur adjoint de la Socodis. Marié et père de 8 enfants, il aime le football.


jpg_2-2.jpgIssaga Kampo, 2è vice-président

Il est né le 30 décembre 1965 à Bandiagara. Après ses études fondamentales à Kaningogouna et Mopti (1973-1983), Issaga Kampo poursuit des études d’administration à l’ECICA. Titulaire d’un DEUG en développement local, Issaga Kampo devient consultant en décentralisation en matière électorale. Il est marié et aime la lecture et la navigation sur le web.


jpg_3-2.jpgOumarou Arboncana Dicko, 3è vice-président

Il est né en 1966 à Gabéro-Borno (Gao). Après ses études primaires et secondaires respectivement à Gabéro et Sikasso, il est orienté à l’École nationale d’administration d’où il sort avec une maîtrise en administration publique. Administrateur civil de son état, Oumarou Arboncana a servi au ministère de l’Agriculture, à l’Assemblée nationale. Il est actuellement à la DAF du ministère de l’Agriculture. Marié et père d’un enfant, il aime la lecture et le cinéma.


jpg_4.jpgMme Oumou Touré, 4è vice-président

C’est à Niafunké que Mme Oumou Touré a vu le jour le 29 décembre 1959. Après un baccalauréat obtenu au Lycée de jeunes filles de Bamako, elle s’inscrit à l’École normale supérieure de Bamako pour y passer une maîtrise en langue et littérature anglaise. Elle est aussi titulaire d’une maîtrise en langue et son approche interculturelle et d’une licence en sociologie du développement.

Mme Oumou Touré a dirigé l’ONG de développement communautaire (woïyo kondeye). Elle a été la première présidente de la plate forme nationale de la société civile. Actuellement présidente de la CAFO, Mme Oumou Touré est également secrétaire à la promotion de la femme du Conseil national de la société civile, présidente du réseau de veille et de contrôle (réseau national pour l’éveil démocratique et patriotique) et personne-ressource dans plusieurs commissions nationales. Mère de trois enfants, Mme Oumou Touré aime la lecture, l’agriculture, les débats et échanges.


jpg_5.jpgMaurice Sozié Sogoba, premier rapporteur général

Titulaire d’une maîtrise en biologie à l’ENSUP de Bamako et d’un DEA en théologie à Aix-en Provence (France), Maurice Sozié Sogoba est né en 1948 à Diéli-Nouguesso (San). Après des études primaires à Kimparana et secondaires à l’Ecole normale secondaire de Badalabougou, il effectue ses études supérieures à l’ENSUP de Bamako et en France.

Maurice Sozié Sogoba fut professeur d’enseignement secondaire avant de devenir pasteur de l’Église évangélique protestante. Marié et père de 8 enfants, il consacre son temps libre à la lecture, au sport et aux visites aux parents et amis.


jpg_6.jpgMme Kadiatou Traoré, 2è rapporteur général

Née le 16 novembre 1964 à Bamako, Mme Kadiatou Traoré effectue ses études fondamentales à Ségou et Sikasso.Elle poursuit ses études secondaires au lycée régional de Sikasso (1980-1983). Après le bac, elle est orientée à l’École normale supérieure de Bamako d’où elle sort avec une maîtrise d’enseignement en biologie. Mme Kadiatou Traoré a été agent de recherche en développement avant de devenir professeur d’enseignement secondaire. Elle a pour loisirs la lecture, le sport et la musique.


jpg_7.jpgBeffon Cissé, 1er questeur

Né en 1959 à Tiédiana Kayelé (San), Beffon Cissé effectue ses études primaires à Kimparana et à Sikasso. Après avoir passé son DEF en 1976, il est orienté au lycée de Badalabougou de Bamako.

Il effectue ses études supérieures à l’Ecole nationale de médecine et de pharmacie où il passe un doctorat d’État en médecine générale en 1990. Médecin des Ong pendant des années, il est actuellement médecin traitant de l’Assemblée nationale. Marié et père de quatre enfants, le 1er questeur de la CENI aime le football, les jeux de carte.


jpg_8.jpgSidy Camara, 2è questeur

Né vers 1958 à Kanantaré (cercle de Kayes), Sidy Camara est inscrit à l’école fondamentale de Djenguileré. Son DEF en poche, il est orienté au lycée Dougoukolo Konaré de Kayes. Il entre en 1983 à l’Ecole normale
supérieure de Bamako où il obtient une maîtrise en sciences sociales en 1987. Premier président de l’association des diplômés initiateurs et demandeurs d’emploi (ADIDE), Sidy Camara a été chef de cabinet au ministère de la Jeunesse et des Sports, agent à la direction nationale de la fonction publique. Marié et père de quatre enfants, il a pour loisirs la musique, la lecture et le scrabble.


jpg_9.jpgMoussa Goïta, président de la sous-commission affaire administrative

Né le 15 août 1949 à Kéniéba, Moussa Goïta fait ses études primaires à l’école publique de Kéniéba et ses études au lycée Prosper Kamara de Bamako. Après l’obtention du baccalauréat,
il passe à l’École nationale d’administration de 1970 à 1974 et en sort avec une maîtrise en sciences juridiques. Ancien magistrat, Moussa Goïta est actuellement avocat à la Cour et membre du conseil de l’Ordre des avocats. Marié et père de sept enfants, il aime la lecture, l’agriculture et la chasse sportive.


jpg_10.jpgMassa Sogoba, président de la sous-commission vote

Diplômé de l’École normale supérieure de Bamako et de l’Université de Sarrebruck en Allemagne, Massa Sogoba est professeur d’enseignement secondaire. Il fut assistant au coordinateur du Programme de soutien des initiatives culturelles du ministère de la Culture.

Massa Sogoba est né le 29 mars 1967 à Diaramana. Il y entame ses études primaires. Après son admission au DEF, il est orienté au lycée de Sikasso (1984-1988). Il poursuit ses études supérieures à Bamako et en Allemagne. Marié et père de quatre enfants, il aime la lecture, le théâtre et le sport.


jpg_11.jpgAdama Fomba, président de la sous-commission affaires juridiques et judiciaires

Né le 29 novembre 1963 à Dioïla, Adama Fomba y effectue ses études primaires et secondaires de 1970 à 1984. Après son bac, il s’inscrit à l’École nationale d’administration et y passe une maîtrise en sciences juridiques. Adama Fomba fut substitut du procureur (Commune IV), procureur de la République (Commune IV), juge d’instruction (Kayes), juge du siège et président du tribunal du travail. Il est procureur de la République du tribunal de la Commune VI. Marié et père de quatre enfants, il aime la lecture et le sport.


jpg_12.jpg
Mamadou Koumah, président de la sous-commission communication et campagne électorale

Il est né le 2 mars 1957 à Kofilatié (cercle Kangaba). C’est à Kéniégoué et Kangaba qu’il effectue ses études primaires.
Après le DEF, il est orienté au lycée de Badalabougou. Il effectue ses études supérieures à l’École nationale d’administration d’où il sort avec une maîtrise en sciences économiques. Il est administrateur de société. Marié, il aime le football, la lecture, la télévision.


jpg_13.jpgGaoussou Traoré, président de la sous-commission supervision et suivi du déroulement de vote

Titulaire d’un diplôme en droit, Gaoussou Traoré est natif de Bamako. Né le 7 juillet 1967, il fréquente l’école
primaire de Médina Coura. Après avoir obtenu le DEF en 1985, Gaoussou Traoré est orienté au lycée Sankoré. Il poursuit ses études supérieures à l’École nationale d’administration. Gaoussou Traoré avait fait un premier passage à la CENI en 2004 au poste de 4è vice président. Il a été membre des commissions nationales de centralisation des résultats (2002-2004). Célibataire il aime le cinéma, le sport, le voyage.


jpg_14.jpgSeydou Diabaté

Enseignant en fonction, Seydou Diabaté est né vers 1952 à Bamako. Il entame ses études à l’école primaire de Bozola. Il fréquente ensuite le lycée Prosper Kamara avant de passer à l’Institut pédagogique d’enseignement général (IPEG) d’où il sort
en qualité de maître du second cycle en 1973 (spécialité maths-physique). Il effectue des stages de formation en comptabilité et gestion et en informatique. Il est également détenteur d’un certificat en gestion d’entreprise. Seydou Diabaté est marié et père de deux enfants. Il consacre son temps libre à la lecture.

Synthèse de M. KÉITA

Essor du 09 octobre 2008