Partager

La situation est calme dans la province du Nord-Kivu, mercredi matin, dans l’est de la République démocratique du Congo, au lendemain de la défaite des rebelles du M23, a indiqué l’armée. Les FARDC consolident leurs positions « conquises au prix du sang », a ajouté l’officier, sans donner plus de précisions sur les activités de l’armée. Interrogé sur l’offensive prochaine annoncée par le gouvernement contre les rebelles hutus rwandais des FDLR, le colonel Amuli a simplement répondu : « ça se planifie, on ne peut pas l’annoncer ».Kinshasa a annoncé mardi qu’après sa victoire sur les rebelles du M23, l’armée allait lancer « incessamment » une offensive contre les FDLR. »Il n’y a plus de place dans notre pays pour quelque groupe irrégulier que ce soit », a déclaré le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement congolais, Lambert Mende, ajoutant: « Le M23 était en tête de liste, ils ont été remplacés par les FDLR. On va s’occuper de les désarmer. »
Le gouvernement congolais est régulièrement accusé de les instrumentaliser et de les soutenir dans sa lutte contre certains groupes rebelles soutenus par le Rwanda et l’Ouganda. AFP.