Partager

L’écrivain nigérian Chinua Achebe va être enterré jeudi dans sa ville natale au cours d’une cérémonie qui devrait attirer une foule d’admirateurs. M. Achebe, décédé en mars à l’âge de 82 ans, aux Etats-Unis, est une des grandes figures contemporaines nigérianes, considéré comme l’un des pères de la littérature moderne africaine. De nombreuses personnalités, nigérianes et étrangères, dont des responsables politiques, des confrères du monde des lettres et l’Archevêque de Cantorbéry, Justin Welby,sont attendues pour rendre un dernier hommage à l’écrivain dans la ville d’Ogidi, dans le sud-est du Nigeria. La vie du grand écrivain et poète avait été marquée par des relations difficiles avec les responsables politiques de son pays. En 2011, il avait notamment refusé pour la seconde fois d’être décoré par les autorités nigérianes. Le président Goodluck Jonathan a toutefois prévu d’assister à son enterrement. Le prix Nobel de littérature nigérian Wole Soyinka a consacré un poème d’une page à M. Achebe dans le quotidien nigérian Guardian mercredi, à la veille de son enterrement. Chinua Achebe a acquis une renommée internationale grâce à son roman « Le monde s’effondre », vendu à 10 millions d’exemplaires dans une cinquantaine de pays, imprégnée de la culture Igbo, son groupe ethnique, sur fond de colonisation britannique. Le Guardian britannique a écrit en 2007 que ce roman « bouleverse complètement la perception occidentale de l’Afrique – une perception jusqu’ici basée sur le point de vue des colons blancs ». AFP