Partager

L’aventure brésilienne du Nigeria en Coupe des Confédérations a pris fin dimanche soir à l’issue d’une nouvelle défaite face à l’Espagne (3-0), lors de la 3e journée du groupe B. Un second revers en trois rencontres pour les champions d’Afrique, qui quittent la compétition avec une seule victoire acquise devant Tahiti (6-1).

Il n’y aura pas eu de miracle pour les Super Eagles à Fortaleza. Opposés à l’Espagne pour leur 3e match de poule de la Coupe des Confédérations, les hommes de Stephen Keshi n’ont pas fait le poids. A vrai dire, du suspens il n’y en aura eu que trois petites minutes, le temps pour Jordi Alba de tromper Vincent Enyeama (3e) et mettre un terme aux espoirs de qualification des Nigérians.

Une entame de match aux allures de cauchemar pour une équipe du Nigeria, qui voyait ensuite son meilleur défenseur, Kenneth Omeruo, précipitamment quitter ses coéquipiers sur blessure (9e). Mais c’était sans compter sur l’orgueil des champions d’Afrique, qui ne s’en laissaient pas compter et jouaient leur va-tout.

Sunday Mba (20e) et Joseph Akpala (29e) étaient même proches de remettre les deux équipes à égalité. Mais Victor Valdès était vigilent pour détourner les tentatives adverses. De l’autre côté du terrain, Vincent Enyeama permettait aux siens de ne pas sombrer en gagnant deux faces à faces devant Roberto Soldado (26e et 32e).

Et quand il était battu, le dernier rempart nigérian était sauvé par son montant (40e). Au retour des vestiaires, le portier était moins chanceux en revanche devant Fernando Torres qui, à peine entré en jeu, plaçait une tête victorieuse (2-1, 62e).

La fin des espoirs des Super Eagles, qui pourront longtemps regretter leur manque de réalisme offensif, à l’image de Brown Ideye, brouillon devant le but, ou de Gambo incapable de trouver le cadre face à Valdès. Jordi Alba enfonçait même le clou sur un contre assassin (3-0, 88e). La coupe était pleine.

Un second revers en trois rencontres pour les champions d’Afrique, qui quittent la compétition avec une seule victoire acquise devant Tahiti (6-1). Bien maigre comme consolation, d’autant plus qu’ils pourront longtemps regretter leur défaite contre l’Uruguay (2-1), alors qu’ils ont longtemps fait jeu jeu égal avec la Celeste. De son côté, l’Espagne poursuit l’aventure et va affronter l’Italie pour une place en finale.

Essor du 25 Juin 2013