Partager

Après avoir identifié certaines faiblesses et insuffisances dans le fonctionnement interne du parti, le MPR, sous la clairvoyance du Dr Choguel Maiga, a décidé de se doter d’un code de bonne gestion, condition sine qua non pour l’implantation profonde et durable des partis dans le corps social qui passe nécessairement par le renforcement des capacités d’organisation interne et de fonctionnement.

Pour cela, le parti a examiné et validé, la semaine dernière, à son siège à Quinzambougou, un manuel de procédure administrative et financière, sous la présidence de M’Bouillé Siby, premier vice-président du parti.

Celui-ci, dans son discours d’ouverture des travaux, a souligné qu’il s’agit là d’un «document de référence et de travail pour les cadres et dirigeants du parti, ceux qui ont en charge la gestion administrative, financière, matériel et comptable. Il est le garant de la standardisation de la consultation et de l’information qui sert également de guide de formation.

Il est aussi un document interne codifiant l’ensemble des normes relatives à l’organisation de structures, la répartition des tâches, la circulation de l’information et des documents ainsi que l’organisation financière et comptable».

A noter que l’atelier d’examen et de validation du manuel de procédures administratives et financières du MPR a été organisé avec le concours de la Fondation du Centre malien pour le dialogue interpartis et la démocratie (CMDID) dont l’objectif principal est le renforcement du positionnement des partis politiques, comme acteurs de la démocratie et du développement.

Alassane Diarra

03 Juillet 2008