Partager

C’est certainement le début de la fin du suspense quant à la candidature du MPR à la prochaine présidentielle. Devant des militants, venus très nombreux le samedi 28 janvier 2012 témoigner de leur soutien au MPR lors de la rentrée politique de la jeunesse de la Commune II, le Secrétaire général de la Section II a officiellement demandé au Président du MPR de se porter candidat à la joute électorale de 2012.

Revisiter l’histoire du Mouvement Patriotique pour le Renouveau, dégager de nouvelles stratégies politiques afin de mieux préparer les échéances électorales futures, voilà les objectifs de la rentrée politique de la jeunesse MPR de la commune II du District de Bamako tenue au siège national du parti à Quinzambougou. Deuxième du genre, cette rentrée était placée sous la présidence effective du leader du Tigre, le Dr Choguel Kokala Maïga. Elle avait pour thème «Le MPR, quelle histoire pour en arriver là». Ces assises ont aussi été mises à profit par les responsables du MPR en Commune II, par la voix de leur Secrétaire général, pour solliciter la candidature du patron du MPR à la présidentielle de 2012.

Kamokoye Mady Diallo, puisque c’est de lui qu’il s’agit, a expliqué cette décision par la situation que vit notre pays en ce moment et l’estime dont jouit le Dr Choguel Kokala Maïga auprès des Maliens et des autres responsables politiques. «Si on ne change pas d’interlocuteur, les solutions ne seront pas changées.

Or nous avons besoin que les solutions changent» a affirmé le Secrétaire général de la Section II, avant d’appeler Choguel à accepter cette sollicitation. Le Président de la jeunesse du MPR en commune II, Mamadou Baba Diakité, a souligné, dans son intervention, toute la détermination des jeunes du parti à jouer pleinement leur rôle lors de cette consultation. Pour cela, la jeunesse du MPR se propose d’utiliser tous les créneaux appropriés.

Faisant l’historique du MPR, Choguel Kokala Maïga a expliqué que le parti du Tigre était né dans des conditions difficiles, marquées par des harcèlements et des arrestations de cadres du parti. Il a aussi profité de cette rencontre pour adresser un message de soutien à notre armée, qui se bat contre des séparatistes touaregs au Nord du Mali.

Yaya Samaké

Le 22 Septembre du 30 Janvier 2012