Partager

L’Etat du Mali doit honorer ses engagements en enlevant sa commande d’alevins, estimée à plus de 400 millions de nos francs. C’est le message transmis par la Directrice commerciale de la ferme piscicole Boubacar Diallo, Mme Diallo Aminata Diallo, au ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche en visite de terrain le samedi 19 mai 2012.

Moussa Léo Sidibé s’est dit fier et impressionné par le progrès réalisé par le secteur de la pisciculture malien en général et par les efforts consentis par le promoteur de la ferme en particulier. Le nouveau ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche veut, en effet, insuffler une nouvelle dynamique au secteur primaire du Mali. Quelques semaines après sa nomination, il multiplie donc les visites de terrain pour encourager les promoteurs et s’enquérir des conditions de travail des animateurs du secteur.

C’est dans cette perspective, qu’il s’est rendu, le samedi 19 mai 2012, dans la ferme piscicole Boubacar Diallo à Tamina, dans la zone du Périmètre Irrigué de Baguinéda, à 42 kilomètres de Bamako, accompagné des membres de son cabinet et des responsables de la Direction Nationale de l’Elevage et de la Pêche. Cette visite a commencé par une escale à l’usine de production d’aliments bétail et volaille de la Zone Industrielle de Diallakorobougou. Cette usine, qui est opérationnelle depuis 2011, a une capacité de production de 10 000 tonnes par an.

La deuxième étape de cette visite a conduit le ministre de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche et sa délégation à Tamina dans la ferme piscicole de Boubacar Diallo. Bâtie sur une superficie de 10 hectares, la ferme a une capacité de production de 10 000 000 d’alevins par an. Elle emploie 32 personnes. Nonobstant les difficultés que traverse le pays, les promoteurs de la ferme projettent de produire et de commercialiser plus de 600 tonnes de poissons cette année.

La production doit augmenter au fil des années, selon la Directrice commerciale Mme Diallo Aminata Diallo, qui a demandé au ministère de l’Agriculture, de l’Elevage et de la Pêche la poursuite de l’exécution du contrat d’achat de 1,5 million d’alevins. Cette commande est estimée, selon elle a plus de 400 millions de FCFA. Pour sa part, le ministre Moussa Léo Sidibé, à la fin de la visite, a félicité et encouragé les promoteurs, avant de réaffirmer que tous les engagements pris par l’Etat seraient respectés.

Il faut souligner que la ferme Boubacar Diallo a été créée en 2008 et a commencé à produire en janvier dernier. D’un coût d’investissement global de 1,5 milliard de FCFA, la ferme Boubacar Diallo a une capacité de production de 3 à 7 millions d’alevins. Elle a été réalisée à 80 % sur fonds propres.

Yaya Samaké

22 Septembre du 28 Mai 2012