Partager

Venu devant les élus de la nation pour défendre le projet de loi relatif à la création du laboratoire national des eaux, le ministre de l’Energie, des mines et de l’eau, Hamed Sow a profité de la tribune de l’Assemblée nationale pour évoquer la question de l’exploitation minière.

Selon lui, il y a actuellement cinq mines d’or en exploitation au Mali et le sixième est pour bientôt. L’or ainsi produit, dit-il, joue un rôle important dans l’économie nationale dans le contexte international difficile. Dans ces zones minières, l’eau est l’objet de contrôle et, d’après le ministre, il ne constitue pas une source de danger.

Cependant, compte de tout le poids du secteur et du rôle que l’Etat veut lui faire jouer dans le développement local, le ministre a annoncé la renégociation des contrats de toutes les sociétés minières pour que celles-ci s’investissent davantage dans le développement à la base. Il a fait cas aussi de la création prochaine d’une grande société minière qui sera cotée à la bourse pour mieux vendre l’or du Mali.

En plus de l’or, le ministre a révélé aux députés qu’il y a des indices sérieux sur d’autres richesses naturelles comme le fer, le bauxite, le phosphate et le pétrole. Ces informations ont été bien accueillies par le président de l’Assemblée nationale. Dioncounda Traoré, qui a jugé nécessaire que le ministre revienne à l’hémicycle pour partager davantage ces informations avec les députés.

Youssouf CAMARA

16 Mai 2008