Partager

Le ministre de l’Emploi et de la formation professionnelle, Ibrahima Ndiaye, était, hier mardi, sur le chantier d’aménagement du marché central de Kati. Il était accompagné des membres de son Cabinet, du Directeur général de l’APEJ, Modibo Kadjoké et du maire de la commune de Kati, Hamalla Haïdara. L’objet de la visite était de s’imprégner de l’état d’avancement des travaux, féliciter et encourager les travailleurs et donner les dernières recommandations pour le respect du délai contractuel.

Suite à la vente de 51% des actions de la Sotelma, l’Etat a mis a mis à la disposition de l’APEJ, la somme de 1,5 milliard de FCFA. Afin de rendre ses actions plus visibles, l’APEJ a décidé d’injecter l’essentiel de ce montant dans la réalisation des chantiers-écoles avec la méthode dite Haute intensité de main d’œuvre (HIMO). Celle-ci a l’avantage de booster la croissance économique avec la création d’activités génératrices de revenus. C’est pourquoi, des programmes de pavage de roches seront réalisés dans les régions où l’on trouve de la pierre.

Il s’agit des régions de Kayes, Koulikoro, Sikasso, Mopti et Kidal. Pour cet ambitieux programme, qui entre dans l’amélioration des cadres de vie des populations des régions concernées, 150 millions de nos francs seront utilisés par région pour la matérialisation des chantiers-écoles en termes de pavage et dallage de roches.

Pour bénéficier de ce programme, une compétition entre communes a été organisée dans toutes les régions.

Dans la région de Koulikoro, les communes de Koulikoro, Kati et Karan étaient concernées.

Suivant l’approche HIMO qui accorde une place importante à la disponibilité de la main d’œuvre et des matériaux de construction, les projets de pavage de roche de la rue d’accès du Lycée Dioba Diarra et du marché central, présentés respectivement par les communes de Koulikoro et Kati ont postulé.

A la fin du processus d’évaluation, la commission technique des structures membres du Cadre de concertation de l’approche HIMO a décidé d’octroyer les 150 millions de la région de Koulikoro à la commune de Kati pour l’aménagement de son marché central.

Conformément au dossier de candidature, la mairie de Kati contribuera à hauteur de 7% du coût de réalisation du projet.

110 jeunes sélectionnés par la mairie ont été formés du 31 mai au 3 juin 2010 en technique d’extraction des roches et de taille des pavés.

Dotés en équipements de production de pavés (burins, marteaux, barres à mine) et de sécurité (casques, blouses et lunettes), les 110 jeunes ont bénéficié de l’expertise d’un maitre-tailleur de Bamako.

Réunis au sein de quatre GIE (Pablo, Benkadi, Tagnini et Sibla Allah ma), ces jeunes ont également bénéficié du soutien financier de l’APEJ pour les frais de constitution des GIE.

Quant à l’entreprise Filany, elle assure les travaux d’aménagement et de pose de pavés.

Pour l’aménagement du marché central de Kati, il est prévu la production de 310.000 pavés, 5.000 bordures et 800 m3 de dalles roche ; la pose de 8.350 m3 de surface en dalles de roche à l’intérieur du marché ; 22.000 m2 de surface de dalles de roche sous les hangars ; la construction de trois nouveaux hangars entre autres.

Exécutés à ce jour à 51%, les travaux sont l’œuvre de 61 jeunes qui évoluent sur le chantier et 140 autres sur les carrières. Le chantier est supervisé par une jeune ingénieur recruté par l’APEJ qui parfait ainsi sa formation dans le cadre du suivi et la conduite d’un chantier HIMO.

A l’issue de la visite, le ministre de l’Emploi et de la formation professionnelle et le Directeur général de l’APEJ ont exprimé leur grande satisfaction car, au départ, il n’était pas évident de pouvoir faire adhérer les occupants du marché central à ce projet.

D’où des salutations adressées au maire pour son leadership.

Diakaridia YOSSI

08 Septembre 2010.