Partager

A l’issue du dernier congrès national des jeunes tenu du 4 au 8 août 2007 à Gao, les bureaux du Conseil national des jeunes (CNJ) et de l’Association des pionniers du Mali (APM) ont été renouvelés. Les membres des bureaux de ces deux regroupements de jeunes ont été reçus mardi dernier par le ministre de la Jeunesse et des Sports Hamane Niang qui a aussitôt donné suite à certaines de leurs doléances.

Mardi après-midi, les membres des bureaux du CNJ et de l’APM ont renouvelé au ministre de la Jeunesse et des Sports leur engagement à collaborer étroitement avec le département dans l’intérêt exclusif de la jeunesse malienne. En retour, ils ont demandé à Hamane Niang de s’engager à promouvoir davantage les jeunes frappés de plein fouet par la crise de l’emploi, la maladie et la précarité.

Les dirigeants du CNJ tout comme ceux de l’APM, ont saisi l’opportunité pour soumettre au ministre des doléances, précisant les dysfonctionnements qui entravent le bon déroulement de leurs activités.

Le manque de fonds de fonctionnement et d’équipement logistique sont les difficultés majeures auxquelles est confrontée l’instance suprême de regroupement des jeunes du Mali. Selon le président du CNJ, Sirima Traoré, « même l’unique véhicule dont dispose son Conseil pour ses multiples déplacements est au garage pour une panne mineure ».

L’APM, en plus du manque d’équipement et de fonds de fonctionnement, a attiré l’attention du ministre sur la nécessité de protéger sa parcelle située à Magnambougou Dianéguéla. Aux dires du commissaire adjoint de l’APM, Mamadou Doumbia, la parcelle sur laquelle les infrastructures, dont le siège de son association, doivent être bâties est en train d’être occupée illégalement.

Les doléances des uns et des autres ne sont pas tombées dans des oreilles sourdes. M. Niang a, illico, annoncé les mesures concrètes pour appuyer désormais le CNJ et l’APM.

Une moto pour coursier et 400 000 F CFA par mois comme fonds de fonctionnement et des équipements informatiques seront, dès janvier prochain, mis à la disposition du CNJ.

L’APM aussi n’est pas ressortie les mains vides. Elle recevra aussi une moto de liaison et 200 000 F CFA par mois pour améliorer son fonctionnement. Le ministre a promis de prendre toutes les dispositions nécessaires pour préserver la parcelle de l’APM. Il s’est également dit disposé à explorer avec son collègue de l’Environnement les voies et moyens pour la mise en œuvre rapide du projet de reboisement du terrain.

Le ministre de la Jeunesse et des Sports pour le raffermissement de ses relations avec les associations de jeunes a demandé à ses hôtes de faire constamment des propositions pour qu’ensemble les activités de promotion et de formation de la jeunesse comme les camps de jeunes puissent être perpétuées.

Amadou Waïgalo

06 Décembre 2007.