Partager

Le ministre délégué à la jeunesse et à la formation professionnelle, Bruno Maïga, entouré par son cabinet, a reçu la charte de l’espoir des mains de la présidente de la Génération malienne consciente (GEMACO) Mme Traoré Koumba Ba, en compagnie de certains membres de son regroupement. Le ministre transmettra le document au chef du gouvernement. La cérémonie de remise a eu lieu hier jeudi, audit ministère.

jpg_une-909.jpgLe 22 juin dernier, 63 associations de jeunes ont signé la charte de l’espoir de la GEMACO. Ce regroupement a pour objectif d’éveiller le citoyen et de faire une meilleure représentativité des populations dans les structures dirigeantes, politique, économique et sociale.

La Génération Malienne Consciente regroupe des Maliennes et des Maliens de tous bords, épris d’idéaux de justice, de liberté, d’égalité des chances et d’engagement citoyen autour de nos valeurs cardinales.

Il s’agit de l’unité et l’intégrité territoriale du Mali, l’éveil des consciences et la constitution des jeunes en acteurs légitimes, la valorisation de l’éducation, de la formation et de l’accès à l’emploi, la solidarité nationale et internationale, la justice, un droit pour tous.

La charte qui se veut un code d’honneur et de conduite en 13 points s’inspire des valeurs sociétales du Mali.

Le ministre délégué à la jeunesse et à la formation professionnelle, Bruno Maïga, a encouragé l’initiative de la GEMACO qui selon lui participera a l’éducation citoyenne des jeunes du Mali tant souhaitée en cette période très difficile que vit le pays. Il a souligné que le Mali a plus que jamais besoin d’une jeunesse mobilisée et agissante pour relever les multiples défis de l’heure.

Il s’agit de la reconquête de l’intégrité territoriale, la stabilité politique et institutionnelle ainsi que l’organisation des élections libres, transparentes, crédibles et apaisées.

Le ministre a précisé que l’initiative des jeunes du regroupement est en phase avec les orientations consignées dans la feuille de route du gouvernement de transition dans le domaine de la jeunesse à travers notamment le rétablissement du service national des jeunes, l’intégration de l’éducation pionnière à l’école, la promotion du volontariat…

Il a rassuré les jeunes que la charte sera portée aux autorités avec toute la dignité et la diligence requise.

Falé COULIBALY

L’Indépendant du 20 Juillet 2012