Partager

Macalou.jpg

Profitant du vol inaugural de la Compagnie aérienne du Mali (Cam) le vendredi 2 mai à Libreville, le ministre des Maliens de l’extérieur et de l’Intégration africaine, Dr. Badra Alou Macalou a invité ses compatriotes vivant au Gabon à respecter scrupuleusement les lois et règlements du pays d’accueil. Il a aussi invité la communauté malienne à préparer le retour, car le pays a besoin de leurs aides.

A l’hôtel Méridien où s’est tenue la cérémonie de réception, le respect des lois et règles du pays d’accueil était le leitmotiv de l’intervention du ministre des Maliens de l’extérieur et de l’Intégration africaine.

Devant des centaines de Maliens de Libreville, Dr. Badra Alou Macalou n’a cessé de rappeler que son département n’a d’autres ambitions que de faire en sorte qu’au quotidien, ils puissent se réaliser et s’impliquer à fond dans la vie nationale.

Pour mener à bien cette mission, il a appelé les compatriotes à faire preuve d’une stricte observance des lois et règlements du pays d’accueil. « Le Gabon est et reste un pays ami et un pays frère de la République du Mali », a indiqué le ministre.

Au-delà de cet appel, le ministre les a invités à penser au retour, gage de sécurité garantie. « Rester à l’extérieur est une chose, mais il convient de ne jamais se départir de ses réalités ».

Conscient de l’apport inestimable de la diaspora dans l’économie du Mali, Dr. Macalou leur a dit ceci : « Le Mali attend de chacun de ses enfants, de chacune de ses filles, une contribution de qualité à son essor, à son développement économique, culturel et social »
Le ministre les a engagés à se doter des moyens de leur retour. « La sécurité absolue ne vous est assurée qu’au Mali ».

Avant de prendre congé de ses compatriotes, le ministre a promis de revenir les voir, enregistrer leurs préoccupations et ensuite de faire leur connaissance. « A partir de ce moment-là, nous allons tisser des rapports féconds ».

Amadou Sidibé

06 Mai 2008