Partager

Le principal groupe armé du sud pétrolier du Nigeria, le Mend, a annoncé dimanche avoir libéré un Ukrainien et trois Nigérians capturés par des pirates à la mi-septembre. Ces otages font partie d’un groupe de 27 individus que le Mend avait affirmé avoir libéré des mains de pirates à la mi-septembre et qu’il détenait depuis. Le mouvement précise toutefois qu’il compte garder deux Britanniques enlevés en même temps sur le même navire tant que son dirigeant Henry Okah, actuellement jugé dans le centre du pays, sera détenu. Le Mend, qui affirme lutter pour une meilleure redistribution des revenus pétroliers en faveur des populations locales, précise que les trois otages ont été remis au comité de paix pour le Delta du Niger. Depuis son apparition début 2006, ce groupe a multiplié les attaques et sabotages d’infrastructures pétrolières ainsi que les enlèvements d’employés du secteur pétrolier. Ces violences ont fait perdre au Nigeria environ un quart de sa production quotidienne d’or noir. Il y a deux ans, elle tournait autour de 2,6 millions de barils par jour. (Afp)