Partager

omd2.jpgLe Mali pays devait signer le Pacte international pour la réalisation des Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) en septembre dernier mais n’avait pu le faire du fait de contraintes du calendrier politique. C’est finalement mercredi, dans la salle de conférence du département de la Santé, que le ministre de la Santé, Oumar Ibrahima Touré, a procédé au nom du gouvernement, à la signature de cet important document.

Etaient également présents, le chef de file des partenaires techniques et financiers, Mme Alice Martin Daihirou du Programme alimentaire mondiale (PAM), et Lamine Cissé Sarr, le représentant résident de l’Organisation mondiale de la santé (OMS) dans notre pays.

Les pays en développement se sont engagés sur la base d’un « pacte international » à réaliser les 8 Objectifs du millénaire pour le développement (OMD) d’ici 2015 qui sont : la réduction de moitié de l’extrême pauvreté et de la faim, l’accès de tous à l’éducation primaire, la promotion de l’égalité et l’autonomisation des femmes et la réduction de la mortalité infantile. Il s’agit aussi d’améliorer la santé maternelle, de lutter contre le Vih/Sida, le paludisme et autres maladies, de promouvoir un environnement durable et enfin de mettre en place un partenariat mondial pour le développement.

Au Mali, les taux de mortalité maternelle et infantile restent encore très élevés.

La santé de la mère et de l’enfant figure cependant au cœur des priorités du gouvernement qui ces dernières années, a mené diverses actions pour réduire la mortalité maternelle et néonatale : une décision politique consacre la gratuité de la césarienne pour toutes les parturientes en situation difficile.

De même, la lutte contre la pandémie du sida, le paludisme et d’autres maladies endémiques constitue un autre engagement du pacte et le Mali est sur cette voie.

Notre pays s’est résolument engagé dans la lutte contre ces maladies. Ainsi les personnes vivant avec le sida bénéficient de la gratuité des antirétroviraux depuis trois ans.

Les traitements contre le paludisme, sont administrés gratuitement aux enfants de 0 à 5 ans et aux femmes enceintes.

Par ailleurs, le combat pour la réduction de la pauvreté sous-tend toute l’action gouvernementale. Ce qui s’est traduit par l’élaboration et la mise en oeuvre d’un cadre stratégique de lutte contre la pauvreté.

Le ministre de la Santé Oumar Ibrahima Touré a estimé que la communauté internationale étant consciente de la nécessité de renforcer le partenariat et la solidarité pour la réalisation des OMD, s’est alors engagée à la signature du Pacte international.

Pour le ministre Touré, notre pays, à travers le Programme de développement sanitaire et social (Prodess), est naturellement en phase avec l’initiative.

Quant au représentant de l’OMS Lamine Cissé Sarr, tout en saluant l’engagement du Mali à atteindre les Objectifs du millénaire pour le développement, a fait remarquer qu’il s’agissait d’une initiative importante comme en atteste le fait que tous les pays de l’Union européenne sont partie prenante au pacte.

Suite à ces deux interventions, le ministre de la Santé a procédé à la signature officielle du document avant de le remettre à Mohamed Habib Bah, le représentant de l’ambassade de Grande Bretagne, pays initiateur du pacte.

Pour en savoir plus sur les OMD: www.un.org/french/millenniumgoals

26 octobre 2007.