Partager

C’est officiel, le Mali est désormais qualifié pour la huitième de finale pour la coupe du monde. Il a battu ce Jeudi 20 Janvier 2022, la Mauritanie 2-0. Les maliens sont sortis suffisamment pour fêter cette victoire à travers la ville de Bamako.

A la place CAN située dans l’ACI 2000, la joie était au rendez-vous, la foule est sortie pour féliciter les aigles du Mali pour leur exploit durant de cette compétition africaine. Des foulards, des banderoles peints en Vert-Jaune-Rouge ont triomphé un peu de partout notamment sur les têtes, des voitures ou attachés devant les magasins. Le Mali a gagné, donc ça se fête. < Je n’ai jamais supporté le Mali parce que les aigles ne foutaient absolument rien les CAN précédentes. Mais, aujourd’hui, j’ai confiance et raison pour laquelle je suis sorti pour défendre avec eux, les couleurs de notre pays> ; dixit Amina Coumba, une malienne en joie.

Cette victoire n’est pas passée inaperçue aux yeux des motards. Ils se sont habillés en couleur de la nation et en faisant < mal vie> sur les grandes artères reliant la place CAN aux autres monuments comme le Cabral et La Bougie <Bougiba> en Bambara. Le Mali a gagné, autant en profiter. Un motard motivé s’exprime ainsi :< Nous fêterons cette victoire jusqu’au bout. Nous ne laisserons pas tomber les aigles jusqu’à la coupe, jusqu’au trophée> ; dixit Abou Motard.

D’un autre côté, les femmes sont sorties, célibataires comme mariées pour se réjouir de cette belle victoire méritée de nos aigles. Motif, disent-elles, pour encourager les aigles qui se battent sur le terrain en défendant les couleurs de même que les forces armées et de sécurité se battent sur le terrain pour la sécurisation des personnes et de leurs biens. < Les aigles sont comme les FAMAs, ils se battent pour nos couleurs. Nous, les mamans, à notre tour, nous devons les soutenir avec la bénédiction>; a déclaré Maman Kadi Bah.

Toutefois, les maliens appellent les aigles à être plus concentrés pour le prochain match en ne laissant aucune place à l’intimidation. Selon eux, rien n’est encore gagné tant que le trophée ne sera pas soulevé. < Nous leur demandons d’être courageux et ne pas se décourager. La victoire est encore loin> ; a conclu Mamadi Ousmane Diallo.

Pour rappel, le Mali affrontera la Guinée Équatoriale pour la huitième de finale le Mercredi prochain.

Adama SANOGO

@Afribone