Partager

Le Mali a l’honneur au Maroc : Le DG de la Canam reçoit le prix 2018 du meilleur promoteur de la sécurité sociale en Afrique.

Pour encourager les acteurs individuels et collectifs des initiatives de développement en Afrique la Fondation 225, une organisation non gouvernementale, a initié le Prix africain de développement (Padev). Chaque année, depuis 2007, année de l’organisation de la 1re édition à Lomé, des sommités sont désignées dans les domaines de l’éducation, la santé, les infrastructures, la culture, le sport, l’économie, la bonne gouvernance, l’entrepreneuriat, le social, la promotion du genre pour être primées à l’occasion du « Dîner gala des bâtisseurs africains ».

Après Ouagadougou, Abidjan, Yamoussoukro, Paris pour ne citer que ces villes, c’est le Royaume marocain qui a abrité l’édition 2018 qui fut sans équivoque le rendez-vous du mérite. Notre compatriote et directeur général de la Caisse nationale d’assurance maladie (Canam), Ankoundio Luc Togo, a reçu le Prix du meilleur promoteur de la sécurité sociale en Afrique.

Cette récompense à l’échelle internationale est, à n’en pas douter, le résultat des efforts gigantesques d’un homme (Ankoundio Luc Togo) qui ne s’est jamais lassé de se mettre au service des systèmes de protection sociale au Mali, en Afrique et plus loin à travers le monde. Directeur national de la protection sociale et de l’économie solidaire pendant plus de dix ans, Ankoundio Luc Togo fut le grand artisan incontesté et incontestable des initiatives visant à étendre la protection sociale au Mali.
Un des bienfaits de ses œuvres aujourd’hui est l’effectivité de l’Assurance maladie obligatoire (Amo) dont les avantages viennent alléger de manière considérable les charges liées aux soins de santé. Il faut rappeler qu’en prenant les commandes en 2012 de la Caisse nationale d’assurance maladie (Canam), organisme gestionnaire de l’Amo, Ankoundio Luc Togo a insufflé, avec son équipe, une dynamique nouvelle qui vaut à ce régime aujourd’hui, ses plus grands succès. Pour preuve, d’autres pays viennent s’inspirer de l’expérience malienne. L’une des missions dernièrement reçues au Mali est venue de la Côte d’Ivoire. Elle fut comblée de ce que le Mali a réussi dans le domaine.

Doté d’une expertise reconnue au-delà des frontières nationales, Ankoundio Luc Togo bénéficie de la confiance des plus hautes autorités dans le cadre de la mise en place efficace du Régime d’assurance maladie universelle (Ramu). En effet, il est le modérateur des travaux du groupe des experts nationaux qui doivent être sanctionnés par l’opérationnalisation du Ramu pour une couverture de l’ensemble de la population contre le risque maladie.

Aujourd’hui, Ankoundio Luc Togo et le groupe des experts dont il modère les travaux sous la clairvoyance du ministre de la Solidarité et de l’Action humanitaire, ont des raisons d’être fiers puisque le projet de loi portant sur le Ramu sera examiné en cette session d’octobre de l’Assemblée nationale. Il s’agit d’une étape cruciale dans le processus d’institution du Ramu qui illustre les grands efforts consentis depuis 2015 (date de mise en place) par le groupe des experts nationaux.

Pour le compte du Mali, il est utile de rappeler qu’en plus d’Ankoundio Luc Togo, le général de division Salif Traoré faisait aussi partie des lauréats de cette année. Mme Kéita Aminata Maïga, épouse du chef de l’Etat, et Housseini Amion Guindo, ministre des Sports, ont gagné des prix similaires l’année dernière dans leurs domaines respectifs d’intervention.

Il faut savoir que pour la sélection des lauréats, chaque organisation membre du Padev procède dans sa zone de représentation, par enquêtes et sondages, à une collecte de données relatives aux œuvres de personnes physiques et morales entrant dans chacune des catégories énumérées. C’est à l’issue d’une évaluation des dossiers recueillis que les plus méritants sont retenus.
Félicitations !

L’Indicateur du Renouveau du 09 Octobre 2018