Partager

Le maire du District de Bamako, M. Adama Sangaré, entouré de ses proches collaborateurs, a animé le 30 mars 2009 un déjeuner de presse dans la salle de délibération de l’Hôtel de ville de Bamako.

L’objectif de cette rencontre avec les journalistes était d’échanger avec eux sur les réalisations et les problèmes auxquelles est confrontée au quotidien l’équipe en charge de la mairie du District, ainsi que les solutions envisageables pour les résoudre.

Pour un développement harmonieux de la capitale malienne, la mairie du District s’est dotée d’un plan stratégique 2003-2012 qui vise à projeter la ville de Bamako dans le 21ème siècle. Dans la réalisation de ce plan, les autorités du District rencontrent souvent des difficultés et incompréhensions de la part de certaines populations. Qui mieux que les hommes de médias pour informer, sensibiliser et mobiliser les Bamakois autour de ces actions de développement? D’où la justesse dudit déjeuner de presse.


Que dit le plan stratégique 2003-2012?

Modernisation du marché de Médine, construction de la zone routière pour les gros porteurs au port sec de Yirimadio, réalisation de l’anneau SOTRAMA et du couloir pour bus, l’acquisition d’équipement de voirie, la construction et la rénovation de la gare routière de Sogoniko, le renforcement de l’éclairage public. Voilà entre autres actions contenues dans le plan stratégique en question.

“En plus de ces chantiers, il convient de citer les grands projets initiés par l’Etat. Il s’agit du Parc Botanique et Zoologique, du 3ème pont, de l’échangeur situé entre le Mémorial Modibo Keïta et la Cité Administrative”, a affirmé Adama Sangaré.

La modernisation des feux tricolores ainsi que l’amélioration de la circulation urbaine font parties du plan. Pour l’exécution de ces chantiers la mairie du District a fait appel à des opérateurs privés qu’ils soient nationaux ou étrangers. La mairie du District compte également sur l’apport de la coopération décentralisée pour la réalisation de son plan stratégique.

Les fruits de la coopération décentralisée

La ville de Bamako entretient de très bonnes relations de coopération avec d’autres villes du monde. Parmi ces villes, nous pouvons citer Angers, Lyon, Bordeaux, l’Association Internationale des Maires Francophones, Métropolis.

Des nouveaux partenariats avec la ville et l’agglomération d’Evry, l’UICN, la ville de Born sont en gestation. “La ville de Montréal (Canada) nous appuie en matière de bonne gouvernance et pour l’amélioration de nos recettes. Cette coopération nous a permis de faire évoluer le budget 2009 en cours d’exécution jusqu’à environ 11 milliards de francs CFA.

La coopération décentralisée a apporté à la ville de Bamako plus de 300 millions de F CFA et des équipements ainsi que les divers services. Notre ambition pour le District de Bamako est grande. Nous comptons sur vous pour la concrétiser, pour nous aider à mobiliser la population autour de ce plan stratégique. La réalisation du plan ambitieux est tributaire de l’adhésion franche massive et responsable des Maliens en général et des Bamakois en particulier”, a martelé le maire du District.

Après la déclaration liminaire de Adama Sangaré, la parole a été donnée aux journalistes. C’est ainsi qu’il n’y a pas eu de questions tabous. Du foncier à l’assainissement, en passant par l’adduction d’eau, rien n’a été occulté. Où en sommes nous avec l’opération de déguerpir lancée par le District?

Pourquoi construire de nouveaux équipements marchands quand on sait que ceux déjà existant ne fonctionnent presque pas? L’anneau SOTRAMA est-il un projet du District ou de PDES? Voilà entre autres questions qui ont retenu l’attention des journalistes.

“Le retrait des parcelles nous a permis d’avoir 3 milliards de francs CFA. Le but de cette opération n’était pas d’exproprier les gens de leurs lots, mais d’assainir la ville de Bamako, puisque certaines parcelles abandonnées depuis plus de 10 ans étaient devenues des dépôts d’ordures, des champs en plein centre ville.

Au bout de trois mois après le début de l’opération, nous sommes arrivés à la conclusion que c’était des affectations fictives pour la plupart des cas. Mais partout où les gens se sont présentés avec leur lettre d’attribution, nous avons aussitôt annulé les nouvelles affectations. Aucun détenteur de lettre d’attribution ou de permis d’occuper n’a été dépossédé”, a affirmé Adama Sangaré.

Par rapport aux équipements marchands, le maire déclare que le District continuera à créer de nouveaux équipements chaque fois que le besoin se fait sentir. “Ce n’est pas parce que que ceux existant ne fonctionnent pas que nous allons cesser d’en créer” a-t-il ajouté.

Sur la question de l’anneau SOTRAMA, Adama a répondu que c’est un Projet de Développement Economique et Social (PDES) initié par le chef de l’Etat pour un coût de 9 milliards mais que le District est le principal bénéficiaire.

Par rapport à l’approvisionnement des populations en eau potable surtout en cette période de forte chaleur, le maire du district a déclaré que cela relève des prérogatives de l’Etat et de EDM-SA, tout compte fait, le district fera ce qu’il peut faire car, il vient de recevoir un camion citerne, un don du footballeur franco-malien Jean Amadou Tigana.

Daba Balla KEITA

31 Mars 2009