Partager


Garantir un cadre de regroupement, de rencontre et d’échanges aux jeunes de la Commune VI, les amener à adandonner le fatalisme pour s’impliquer dignement, avec engagement et responsabilité, dans le développement de leur cité. Tel est le crédo du Mouvement des Jeunes Bâtisseurs du Mali (M.J.B.M), une jeune association fortement enracinée en Commune VI et qui entend élargir, dans les années à venir, ses actions sur l’ensemble du District de Bamako.

Chaque année, le Mouvement des Jeunes Bâtisseurs du Mali organise des journées de salubrité publique, des conférences-débats et des actions de bienfaisance. Une tradition qui se perpétue et qui, cette année, verra l’association élargir son plateau d’activités, avec l’organisation d’une compétition sportive à l’intention des jeunes de la Commune VI. Cette fête sportive, qui vise également à occuper les jeunes en cette période de vacance, a déjà démarré sur le terrain de football de Faladié-Sogoniko, communément appelé “Terrain SIRCOB.”

. Le match d’ouverture a vu l’équipe Boca Junior croiser le fer avec l’AS-Commerçants. Dès l’entame de la partie, les commerçants, réputés pour être très forts dans le comptage des billets craquants, ont vite fait de regretter le fait d’avoir quitté leurs boutiques pour se retrouver sous le soleil, sur un terrain de foot pas du tout clément en l’absence de gazon.

Les commerçants, qui ne faisaient que mélanger les pédales, se sont finalement inclinés face aux joueurs de Boca Junior par le score de 1 but à O. Ce que regrette l’entraîneur de Boca Junior qui pense que ses poulains auraient pu faire mieux. Le public a quand même savouré un beau match, où tout manquait sauf …des occasions de rire aux larmes. C’est que l’équipe des commerçants a peut-être pensé que jouer au foot est synonyme de manipuler une machine à calculer l’argent.

En tout cas, tout cela corrobore la philosophie et l’esprit que le président du Mouvement des Jeunes Bâtisseurs du Mali se fait du jeu. Car selon lui, par cette compétition dite “Coupe M.J.B.M.”, il s’agit uniquement de donner l’occasion, aux jeunes de la Commune VI, de s’amuser, de se connaître davantage et de dégager le stress accumulé tout au long de l’année scolaire.

Si tant est qu’une compétition est avant tout un jeu, celle qui n’a pas cette vertu-là n’en est pas une. Je suis donc comblé, et je souhaite bonne chance à toutes les équipes participantes. Que la meilleure gagne et que le fair-play prime sur la rage de vaincre”, a conclu le président du M.J.B.M.


Adama S. DIALLO

18 Août 2008