Partager

La visite guidée hier par le Directeur de l’IOTA, le Professeur Abdoulaye Diallo, a vu la délégation des Lions conduite par Talata N’Doula Mamadou et comprenant également Cheickna Diawara, président de région et Maître Filifing Dembélé, président du club Sigui, a pu visiter des services de consultation, les blocs opératoires et d’hospitalisation dotés d’équipements de dernière génération.

Il en est ainsi des lasers permettant de traiter des affections oculaires consécutives à des complications du diabète, de l’hypertension artérielle et de la drépanocytose, le matériel ophtalmologique de micro-vision (ElecM2) permettant de traiter la presbytie – une affection qui se déclare au-delà de la quarantaine – d’autres équipements pouvant prendre en charge une multitude d’atteintes oculaires, à l’image du glaucome qui se manifeste par un rétrécissement irréversible du champ visuel.

Grâce à l’acquisition de ces équipements ultra-modernes à laquelle le Lion’s Club a beaucoup contribué, la plupart des traitements compliqués se font sur place. Ce qui dispense le patient d’une évacuation coûteuse sur l’Europe.
Le Lion’s Club intervient également dans le domaine de la formation à travers la prise en charge des étudiants qui viennent d’une quinzaine de pays d’Afrique.

Au sortir de la visite, le Gouverneur Talata N’Doula Mamadou, visiblement émerveillé, s’est dit très fier dans le livre d’or de l’IOTA datant de 1960. Il n’en était pas moins satisfait des actions entreprises par les Lions en faveur de la vue qui constitue l’attribut le plus précieux de l’homme.

En plus de l’IOTA, son secteur de concentration, le Lion’s Club, détient à son actif au Mali, la réalisation de 100 forages, la création et l’équipement du centre des diabétiques qu’il porte pratiquement à bout de bras, la création d’une école dans le village de Tienfala.
Servir, attaquer la pauvreté par la racine et partager le bonheur avec ses prochains, telle est la philosophie qui sous-tend les actions du Lion’s Club.

Yaya SIDIBE

1er septembre 2005.