Partager

Le leader de Boko Haram Abubakar Shekau a affirmé jeudi dans un message audio être « toujours présent », malgré l’annonce de son remplacement par l’organisation Etat islamique. « En conséquence, les gens doivent savoir que nous sommes toujours présents », affirme le leader de Boko Haram dans un message audio de dix minutes. Le message, dont la voix a été identifiée par un journaliste de l’AFP habitué aux déclarations du groupe, n’a pas encore été authentifié par les autorités, mais selon Yan St-Pierre, consultant contre-terroris‎me pour Modern Security Consulting, « la source de diffusion est très fiable ». Shekau réagissait directement à l’entretien d’Abou Mosab al Barnaoui dans Al Nabaa. Abubakar Shekau, qui dirige le mouvement depuis 2009, affirme avoir été « trompé » par certains de ses combattants et l’EI, à qui il avait prêté allégeance en mars 2015, au point qu’il ne peut « plus les suivre aveuglément ». Les spéculations sur la disparition de Shekau sont monnaie courante et l’armée nigériane l’a régulièrement déclaré mort. Sa dernière apparition remonte à mars lorsque, semblant affaibli dans une vidéo postée sur Youtube, il déclarait que « Pour moi, la fin est venue ».Chercheur à l’Institut français du Proche-Orient et spécialiste des questions de jihad, Romain Caillet avait souligné mercredi à l’AFP qu' »aucun élément dans cette interview (de Bardaoui à l’hebdomadaire de l’EI) ne laisse penser qu’Abubakar Shekau a été tué, ce qui indiquerait qu’il a probablement été limogé ». Abubakar Shekau a pris la tête de Boko Haram après l’exécution de son leader historique Mohammed Yusuf par les forces de l’ordre en 2009. AFP