Partager

Le ministère égyptien de l’Intérieur a ordonné lundi le transfert de l’ex-président Hosni Moubarak depuis Charm el-Cheikh (sud) vers Le Caire pour qu’il assiste à son procès qui doit s’ouvrir mercredi dans la capitale, a rapporté la presse égyptienne mardi. Lundi, il a reçu un ordre du tribunal pour être transféré dans la banlieue nord du Caire, où va se dérouler son procès, mais on ne sait pas encore si ses médecins, qui le disent très faible, vont autoriser son déplacement, indique le quotidien pro-gouvernemental Al-Masry Al-Youm. Le transfert de M. Moubarak au Caire pour y être jugé fait partie des principales exigences des militants qui ont renversé son régime. Plusieurs demandes de transfert dans le passé ont été réclamées mais sans être suivies d’effet. La santé de M. Moubarak fait l’objet d’informations rares, souvent contradictoires. Le ministre de la Santé, Amr Hilmi, a indiqué jeudi à des journalistes que la santé d’Hosni Moubarak était « bonne » et qu’il pouvait être transféré au Caire. AFP.