Partager

Le général malien Amadou Haya Sanogo quitte son fief de Kati

Le général Sanogo et sa famille ont quitté ce dimanche le camp de Kati, près de la capitale. Un départ plus que symbolique pour celui qui incarne le dernier coup d’État au Mali. Il était alors capitaine, mais a depuis été nommé général par le président transitoire Dioncounda Traoré. Beaucoup souhaitent qu’il s’efface totalement de la vie politique.

Double descente pour le général Amadou Sanogo. Descente physique d’abord, puisqu’il redescend du camp militaire de Kati situé sur les hauteurs de Bamako, pour rejoindre la capitale malienne elle-même. Il vient d’y passer sa première nuit.

Sur le trajet Kati-Bamako, soit 15 kilomètres, il était à bord d’un convoi de six véhicules civils. De Kati, il n’a pas été autorisé à emporter une partie de son impressionnant arsenal de guerre, qui est déjà passé sous le contrôle de l’état-major des armées maliennes.

Obligé de quitter Kati, où il s’était fait construire un bunker, l’ex-capitaine bombardé général descend aussi symboliquement de son piédestal. Kati, c’était un peu son fief, d’où il faisait la pluie et le beau temps.

Aujourd’hui, l’armée malienne a réussi la reprise en main totale de ce camp militaire. Et d’après nos informations, cette semaine, un nouveau commandement militaire devrait être nommé sur place.

Article publié le : lundi 14 octobre 2013 à 10:13 – Dernière modification le : lundi 14 octobre 2013 à 10:17 Par RFI