Partager

L’auteur du putsch du 22 mars 2012, le Capitaine Amadou Aya Sanogo devenu Général, est désormais dans de beaux draps. En effet, le tombeur d’ATT a été arrêté de force hier aux environs de 10 heures, à son domicile à la Base aérienne, non loin de celui de Dioncounda Traoré.

Ce sont plusieurs dizaines de militaires à bord de véhicules 4X4 qui sont venus le capturer, doucement, calmement, poliment et sans le moindre incident. Rapidement, il sera embarqué derrière un véhicule BJ, encadré entre deux soldats. Le cortège s’ébranle vers un endroit tenu secret où l’attendait le juge d’instruction, Yaya Karambé. Aux environs de 17 heures, il nous est revenu qu’il a été inculpé pour assassinat, complicité d’assassinat, séquestration et enlèvement. Auparavant, sa maison de la Base avait été perquisitionnée. Résultat : des millions de nos francs et de nombreux gris-gris y ont été retrouvés.

Ce qu’il faut retenir, c’est que Sanogo est privé de toutes libertés. Il est considéré aujourd’hui comme prisonnier même s’il ne séjourne pas à la maison d’arrêt de Bamako-Coura ou au camp I de la gendarmerie. Ce qu’il faut retenir également, c’est que le Général Sanogo n’a présentement comme moyen de défense que ses yeux pour pleurer. Il pleure et continue de pleurer en remuant sans cesse sa tête. Nous y reviendrons

Chahana Takiou

22 Septembre du 28 Novembre 2013