Partager

Il est de plus en plus certain que le Canada serait devenu une terre d’exil favorite des hommes aux pouvoirs en Algérie confrontés depuis le 22 février 2019 à la contestation populaire en cours dans ce pays. En effet, entre janvier et juillet 2019, près de 80 millions de dollars ont atterri au Canada, principalement dans la Province du Québec, principale point d’entrée de cet argent, depuis des institutions bancaires algériennes sous la coupe des plus grosses fortunes du pays algériennes. Ces mouvements financiers sont opérés par la classe politique et dirigeante algérienne actuelle, qui se prépare à un exil imminent et le peuple algérien est fortement inquiet que le départ des dirigeants algériens se fasse en amenant avec eux des fonds publics dilapidés. Il est également acquis que de nombreux mouvements d’argent ont été observés vers d’autres pays, dont la France, la Belgique et la Suisse, où le blanchiment de grosses sommes issues de la corruption passerait principalement par des transactions immobilières. Aussi, ces dirigeants corrompus ne devraient pas pouvoir trouver un quelconque refuge au Canada pour ces fonds illégitimes du fait d’une augmentation des transferts de capitaux algériens au Canada.Une destinée surprenante pour celui qualifié d’intellectuellement très limité et qui n’est que le falot Porte-Parole de la mafia des Généraux algériens dont la coupole toujours en place tient le pouvoir réel.FaridMnebhi