Partager

Le frère du président togolais a finalement été interpellé, ce mercredi matin, devant l’ambassade américaine à Lomé, où il avait tenté de se réfugier, après être parvenu à échapper à une tentative d’arrestation à son domicile. Il est désormais clairement accusé d’être l’instigateur d’une tentative de coup d’Etat contre le chef de l’Etat, Faure Gnassingbé. Les officiers, interpellés dimanche soir chez Kpatcha Gnassingbé, auraient finalement parlé et avoué aux gendarmes qu’il y avait bien un coup d’Etat en préparation au Togo. Les conjurés devaient profiter du voyage du président Faure Gnassinbgé en Chine pour prendre le pouvoir. Et de sources proches de la gendarmerie, parmi les initiateurs, Kpatcha Gnassingbé figurerait au premier plan. La gendarmerie a donc tenté à nouveau de l’arrêter dans la nuit à son domicile, mais il a réussi à s’enfuir. Il a d’abord cherché à se réfugier à l’ambassade des Etats-Unis. Très vite, des militaires et des gendarmes togolais se sont postés devant le bâtiment. Et l’ambassade américaine a manifestement préféré remettre Kpatcha aux autorités togolaises, sans qu’on sache, pour l’instant, avec précision dans quelles conditions. (Afp)