Partager

La démocratie malienne avec son corollaire de laxisme, de mépris du peuple, de corruption, de clientélisme, d’affairisme est devenu aujourd’hui le terrain de prédilection d’hommes incompétents, médiocres et irresponsables, à l’instar du Ministre des Sport de l’excellent gouvernement. Aujourd’hui devant le constat que le football constitue désormais aux yeux de l’opinion nationale malienne l’aune de la détermination populaire notamment dans sa frange juvénile.

Considérant la désinvolture outrée des autorités sportives face aux échecs répétés de nos représentants sportifs lors des rencontres internationales ;
– considérant que le comportement de nos représentants sportifs a un impact non négligeable sur la confiance de la jeunesse nationale en elle-même ;
– considérant que le football malien ne saurait être un pari mutuel urbain ;
– considérant le manque d’infrastructures sportives adéquates et de politiques cohérentes se traduisant d’une part par l’absence de compétitions significatives à l’échelle nationale et lors des rencontres internationales, et d’autres parts part l’inexistence des moyens financiers et de stratégies de promotion du football national ;
– exige du gouvernement à travers les autorités compétentes à prendre toutes les mesures visant à restaurer notre football, longtemps ensevelis par des décideurs véreux , incompétents, soucieux uniquement de leurs intérêts personnelles.
– Engage tous les patriotes sincères à tout mettre en œuvre à quelque niveau qu’il soit, à s’impliquer dans la recherche de solutions durables à même de rehausser le niveau du football malien qui constitue à en pas douter le sport favoris de citoyens.

Très sportivement Djibril Cissé


21 mai 2007.