Partager

Après six ans d’absence, le fisc a du mal à imposer son retour dans le nord de la Côte d’Ivoire, territoire de l’ex-rébellion des Forces nouvelles (FN), malgré ses efforts pour convaincre. Le Premier ministre et chef des FN Guillaume Soro, a inauguré cette semaine le guichet d’immatriculation de véhicules de Bouaké, marquant le retour des douanes et des impôts dans les localités sous contrôle des FN. Mais à Bouaké, fief de l’ex-rébellion et seule ville concernée pour le moment, c’est depuis le 2 février que les habitants sont censés s’acquitter de ces taxes, obligation inscrite dans le dernier accord de paix interivoirien signé fin 2008. En un mois, seuls 629 usagers se sont acquittés des taxes de vignettes et pas plus de 16 automobilistes ont fait immatriculer leur véhicule alors que plusieurs milliers de motos et de voitures circulent dans les rues de la 2ème ville du pays. Prévu le 15 janvier, le lancement de cette opération avait été reporté au profit d’une campagne de sensibilisation.