Partager

Du 22 au 25 Février se tiendra la 4 ème édition du Festival le Mali a des rappeuses de l’artiste rappeuse Ami Yêrêwolo. Cette quatrième édition a pour thème « Nos libertés individuelles face aux crises : Sanitaire, économique, sécuritaire, politique. Quels enjeux pour les femmes ? ». Interview.

IMG-3543.jpg

Pouvez-vous nous parler de ce festival ?

Ami Yêrêwolo : Le festival « Le Mali a des rappeuses » est une initiative propre à moi. Il est organisé chaque année depuis 2017 en collaboration avec l’Agence de Communication Denfari Events que je dirige. Après un grand succès des éditions précédentes, la 4 ème se tiendra du 22 au 25 Février au Club Africa. 

– Quels sont les objectifs recherchés à travers ce festival ?

Ami Yêrêwolo : Le festival « Le Mali a des rappeuses » vise à promouvoir le hip-hop féminin au Mali. En clair, nous voulons montrer aussi à tout le monde que les jeunes filles sont aussi capables de faire mieux comme les hommes. En outre, le but est d’encourager les jeunes filles qui sont passionnées de la culture urbaine à se lancer. Nous voulons les pousser à partager leurs talents. Pour les candidates, ce festival sera également un cadre d’échanges avec les professionnels à travers des rencontres, des formations et des showcases autour du hip-hop. En fin, durant ce festival un espace de dialogues sera aménagé afin d’élaborer des thématiques sur les problèmes de société en particulier ceux qui concernent les femmes. 

– A l’instar des éditions précédentes, qu’est-ce qui fait la particularité du festival de cette année ? 

Ami Yêrêwolo : Comme innovation, le festival « Le Mali a des rappeuses » regroupera des jeunes rappeuses du Mali et des pays de la sous-région. Au sein du festival, un dispositif sera réservé au tremplin pour les jeunes filles qui aspirent à une carrière dans le hip-hop notamment le rap. 

Adama Sanogo

@Afribone