Partager

Le Front uni pour la sauvegarde de la démocratie et de la République (FDR) a demandé, mardi, la démission du Premier ministre de la transition, Cheick Modibo Diarra, et de son gouvernement, en vue de faciliter les consultations pour la mise en place d’un nouveau Premier ministre et d’un gouvernement d’union nationale. Dans le micro trottoir ci-dessous, des citoyens se prononcent sur cette déclaration du FDR.

Boubacar Sidiki Konaté (transitaire) :

« Le FDR a demandé la démission du Premier ministre et de son gouvernement pour accélérer la mise en place d’un gouvernement d’union nationale. La mise en place d’un gouvernement d’union nationale est une bonne initiative. Mais pour ce qui est de la démission du Premier ministre, je ne suis pas partant. Certes, il y a certains éléments de son gouvernement qui méritent d’être changés notamment les ministres de la Communication et des Affaires étrangères. Si on s’en tient à la déclaration de la communauté internationale qui avait exigé un gouvernement d’union nationale, l’inclusion du FDR est nécessaire pour la tranquillité et la stabilité du pays. On ne peut pas aller sans la communauté internationale. Pour la communauté internationale, le gouvernement d’union nationale est la condition sine qua non pour le déroulement de la transition. Alors, si on marginalise les partis politiques dans ce contexte là, l’Etat sera isolé ».

Moussa Goïta (ingénieur) :

« Mon choix, c’est le gouvernement actuel. Avec tout ce qu’on a vu avec les politiques, je ne leur fais plus confiance. Si on est arrivé là aujourd’hui, c’est à cause d’eux. Qu’ils nous laissent en paix maintenant ».

Mamadou Mangara (gestionnaire) :

« Je ne suis pas pour la démission du Premier ministre et de son gouvernement. On peut élargir le gouvernement surtout qu’il y a des ministères qui sont fusionnés. On peut les éclater. Il faut vite régler ce problème pour faire face au problème du Nord qui prime même l’organisation des élections ».

Aïssata Kane Diallo (agent marketing social) :

« Je ne vois pas de mal à ce que le gouvernement démissionne si c’est nécessaire pour la vie de notre nation. Nous ne cherchons que la solution à la crise. Si le FDR sait que le gouvernement d’union nationale va nous faire sortir de cette crise, je crois qu’il a raison de demander la démission du gouvernement ».

Adjudant-chef F. T. (policier) :

« Les propos du FDR n’engagent que le FDR. Je ne veux même pas entendre parler du FDR. On a d’autres problèmes plus sérieux que ce problème de gouvernement d’union nationale. Qu’ils laissent ce gouvernement travailler. Pendant 20 ans, ces politiques étaient là, ils n’ont rien fait de bon. Ce sont les complices du régime déchu. En réalité, ces gens ne veulent pas le bonheur du Mali. Ils ne voient que leur place ».

Madou Traoré (agent commercial) :

« Le FDR veut nous faire revenir en arrière. Le problème de gouvernement d’union nationale est un faux problème. Tout le monde sait le problème réel du pays qui est le problème du Nord. Tout le monde sait que les membres du gouvernement actuel sont en train de faire ce qu’ils peuvent pour trouver la solution à la crise. La démission de Cheick Modibo Diarra serait un recul ».

Propos recueillis par

Sidiki Doumbia

Les Echos du 26 Juillet 2012